Chaque lundi soir, depuis le 18 septembre, un curieux trouble oculaire s’empare de l’heureux spectateur qui, voulant braver la déprime du début de semaine, s’installe sur les bancs rouges du Studio Marie Bell, charmante petite salle annexe du Théâtre du Gymnase. Le regard tourné vers la scène, sa vision est double. Pour cause ; deux copies conformes lui font face. Deux tornades jaunes : Anne ou Sophie, Sophie ou Anne, des sœurs jumelles de 35 ans et autant d’années de complicité.

Ce tandem bordelais a connu le succès lors de l’édition 2016 du festival alternatif Off Avignon, leur spectacle affichant complet trois semaines durant. Depuis, elles redoublent d’effort pour se faire connaître du public hexagonal, partager l’expérience des planches, mais surtout, conquérir le cœur de Romain Duris. Et ça vaut le détour !

A travers des sketchs facétieux, elles prouvent une maîtrise subtile du calembour et de l’absurde. Entre complémentarité et jeux de miroir hilarants, la ressemblance est de mise et révèle la volonté des sœurs humoristes de tordre le cou aux clichés sur la gémellité, en se moquant de ceux qui, inlassablement, leur demandent : « Et vos mecs, ils ne vous confondent pas ? », et autre interrogations essentielles. Le tout donne le sourire jusqu’aux oreilles à un public réjoui.

Anne et Sophie forment un duo depuis la naissance. Toujours associées, souvent confondues, elles ont la même apparence physique (à un grain de beauté près) et savent en rire. Ce premier spectacle – réussi -, pose la question de l’identité singulière des jumeaux, d’ordinaire vus par leurs pairs comme une indissociable entité. Pourtant, ces deux là sont différentes, et comptent bien le montrer.

Un spectacle doublement délirant, par deux sœurs jumelles, nées sous le signe de l’humour !


Tous les lundis au Studio Marie Bell, jusqu’au 18 décembre

Réservation