Aperçue lors d’un évènement au CAFE de la PRESSE et annoncée au coeur de la programmation du tout nouveau Comète Festival qui aura lieu le premier week-end de juin, on a fait la rencontre des fondatrices de La Maison Nomade. Ce collectif fondé autour du bien-être s’apprête à ouvrir le premier lieu parisien où se mêleront méditation, restauration et médecine alternative pour le plus grand bonheur des parisiens. En attendant, ces prêtresses du bien-être propagent leurs ondes positives dans des évènements éphémères, où il fait bon de les croiser.

Comment tout a commencé ? D’où est venue l’idée de La Maison Nomade ? 

Marion: Elle est venue en partie de moi. J’ai fait des études de chiropraxie et de naturopathie mais je n’avais absolument pas envie d’être en cabinet. J’avais en tête d’apporter aux gens ces pratiques d’une manière un peu plus détendue, moins formelle, de proposer un lieu sur lequel le sport, la méditation, la nutrition et les pratiques de médecines se croisent. Donc j’en ai parlé à Fabio, le patron du CAFE de la PRESSE qui en a lui-même parlé à Géraldine et Allison puis Clotilde nous a également rejoint sur le projet.

Géraldine: L’idée nous a emballé immédiatement ! Avoir un lieu qui puisse être la synergie de plusieurs démarches, de la médecine alternative au bien-être en passant par la nutrition ça n’existe pas encore à Paris alors que c’est sûrement l’une des villes qui en a le plus besoin !

Allison: J’ai tellement aimé le projet que je suis revenue directement de Barcelone où j’étais partie vivre pendant quelques mois. Mais trouver un lieu prend toujours un peu de temps donc on s’est d’abord lancé en se greffant à d’autres évènements.

Vous n’exercez pas mais faites venir sur vos évènements des professionnels comme des ostéopathes ou des professeurs de yoga. Ce sera également le cas dans le lieu? 

Géraldine: Oui, on veut avant tout pouvoir orienter les personnes vers les pratiques qui leur conviennent. Donc on fera appel à de nombreux indépendants dans chaque domaine.

Marion: Comme j’ai un passé dans la médecine, j’arrive désormais plus facilement à définir les profils qui sont non seulement compétents mais qui ont aussi l’envie de faire découvrir leur pratique et de sensibiliser les gens autour d’eux.

Allison: En réalité, La Maison Nomade est avant tout une communauté de personnes qui ont envie de faire du bien aux autres. C’est pourquoi on s’attache à mettre en avant ce type de professionnels, qui possèdent aussi bien la passion que le goût de la transmission.

Géraldine : L’une de nos missions est également de rapprocher les praticiens de leurs potentiels clients. Beaucoup d’entre eux sont isolés et ont du mal à renouveler leur clientèle tandis que de nombreuses personnes se sentent un peu perdues face au flot de pratiques différentes. Dans les évènements comme dans le lieu, le but est de connecter les gens entre eux !

Pour vous, d’où vient ce regain d’intérêt pour les médecines alternatives, le bien-être etc… ? 

Géraldine: Je pense que ça vient de la société actuelle : le stress, le digital qui nous pousse à une vie plus virtuelle, l’agitation des grandes villes, tout ça fait que nous avons tous envie de revenir vers des choses plus saines. On est à saturation donc on recherche de nouveaux moyens de se détendre et de se faire du bien.

Allison: On se rend aussi compte qu’on peut consommer autrement, que des alternatives aux médicaments ou à la mal bouffe existent ! Sans forcément tomber dans des extrêmes !

Il y a des extrêmes dans les pratiques alternatives ou le bien-être ? 

Allison: Bien sûr ! Il y a des extrêmes dans toutes les pratiques, même celles qui sont censées faire du bien ! Certaines personnes sont tellement plongées dans des pratiques alimentaires comme le veganisme ou le sans gluten qu’elles en deviennent vite moralisatrices et intolérantes envers les autres.

Marion: Être trop extrême dans sa pratique n’est pas nécessairement bon, même d’un point de vue thérapeutique. On voit beaucoup de gens qui partent sur un régime alimentaire par effet de mode sans savoir si cela est réellement bon pour eux. Eliminer le gluten de son alimentation peut être extrêmement bénéfique pour certains corps, comme néfastes pour d’autres. Il faut adapter son alimentation et ses activités en fonction de son état physique, mental et de ses besoins pour ne pas créer de carence bêtement.

Géraldine: C’est d’ailleurs pour cela qu’on guide les gens vers les bons praticiens lors de nos évènements et que nous le ferons aussi dans le lieu. On souhaite aussi ne jamais être moralisateur mais simplement sensibiliser le public aux différentes pratiques. On pourra trouver du bio, du végétarien, du yoga et beaucoup de diversité, pour montrer à nos visiteurs qu’il n’y a pas qu’une seule et même façon de se faire du bien !

En parlant de vos évènements, on pourra vous retrouver pendant trois jours au Comète Festival. A quoi va ressembler La Maison Nomade là-bas ? 

Marion: On a réalisé un sacré travail sur ce festival car on va mettre en place un village du bien-être qui se mélange parfaitement à l’évènement. Le Comète Festival n’est pas seulement un festival électro comme on en voit partout mais un lieu de partage qui mélange les arts et le bien-être. Nous allons offrir un espace complet aux festivaliers avec un food truck végétarien, des cours de yoga, des ballades en forêt, de la méditation et bien d’autres choses encore.

Allison: On va opérer la journée principalement ! On aura un vrai rôle à jouer pour les festivaliers qui pourront profiter de vrais moments de détente avant les concert du soir. On est en pleine nature, ce sera le coin parfait pour La Maison Nomade puisque c’est un terrain de jeu extraordinaire et qui colle à ce que nous faisons. Les gens auront du temps, plus que sur nos autres évènements, donc on pourra vraiment les faire voyager.

Géraldine:  On aura aussi un bar de smoothie de la région, dont les praticiens seront issus également, pour que les festivaliers puissent se prendre un petit verre detox… avant la tox du soir ! (rires) Non plus sérieusement, on veut vraiment montrer que La Maison Nomade est un tout, c’est un collectif qui vise à rendre les gens heureux et bien dans leur corps.

Et si vous aviez un petit conseil pour ceux qui souhaitent démarrer un mode de vie plus sain?

Marion: Démarrez par les médecines alternatives puisqu’elles mèneront à un équilibre de l’alimentation et le conseil de méthodes de relaxation !

Géraldine: Pour moi il faut tester un maximum de choses pour trouver ce qui vous fait réellement du bien. Plus que la pratique, il faut également trouver le bon praticien, quelqu’un de confiance avec qui on se sent détendu.

Allison: Je suis d’accord ! Il faut commencer par des initiations et être curieux!


Découvrez en plus sur La Maison Nomade

Foncez vous faire une cure de bien-être au Comète Festival