À l’occasion de la sortie du Grand Jeu d’Aaron Sorkin, retour sur 5 rôles qui ont marqué la carrière de l’actrice. 

Jessica Chastain est l’une des actrices les plus douées de sa génération. Révélée au grand public grâce à The Tree of Life en 2011, sa filmographie s’est bien allongée depuis et force est de constater qu’aucun rôle ne lui résiste : mère dévouée, guerrière, rockeuse, agent secret, lobbyiste et maintenant reine du poker dans Le Grand Jeu, premier long-métrage d’Aaron Sorkin en tant que réalisateur. À l’occasion de la sortie du film, on vous fait un petit top des 5 meilleures performances de Jessica Chastain. Tout en subjectivité, bien sûr.

5 – A Most Violent Year (J.C. Chandor, 2014)

Après plusieurs rôles déjà majeurs, Jessica Chastain tourne sous la direction de J.C Chandor dans un film noir où elle s’essaye à un nouveau registre. On est en 1981 à New York, année où la corruption et la violence menacent de détruire les idéaux d’un businessman (Oscar Isaac) qui veut se faire une place dans l’industrie du pétrole.

Si Jessica Chastain incarne la femme de cet homme d’affaires, elle n’est en rien reléguée au rang de potiche. Au contraire, c’est elle qui fait de l’ombre à son mari et qui s’avère particulièrement redoutable. Une performance qui lui permet de crever bien plus l’écran que son homologue masculin (sorry Oscar) et qui impose le respect.

4 – Take Shelter (Jeff Nichols, 2012)

Changement d’ambiance avec Take Shelter de Jeff Nichols. Cette fois, Jessica Chastain incarne Samantha, l’épouse d’un homme (interprété par Michael Shannon) qui croit dur comme fer que la fin du monde est proche. Ensemble, ils ont une petite fille sourde de naissance que Samantha s’efforce de protéger face aux délires de plus en plus paranoïaques de son mari.

Pas de premier rôle pour Jessica Chastain mais l’actrice brille par son interprétation tout en subtilité et émotion d’une mère dévouée et d’une épouse mise à l’épreuve. Grâce à ce rôle et celui de The Tree of Life quelques mois plus tôt, le prestigieux New York Film Critics Circle commence d’ailleurs à remarquer le talent de la comédienne en lui décernant le prix de Meilleure actrice de l’année.

Fun fact : pour les besoins du rôle, Jessica Chastain a appris la langue des signes et s’est en même resservi plus tard pour communiquer avec un fan qui lui demandait un autographe. Elle est parfaite, n’est-ce pas ?

3 – La Couleur des sentiments (Tate Taylor, 2011)

En 2011, Tate Taylor adapte le best seller de Kathryn Stockett, La Couleur des sentiments (ou The Help en VO). On retrouve Jessica Chastain dans le rôle de Celia Foote, une jeune femme qui peine à se faire une place dans le cercle des dames de la haute société et qui embauche Minny pour l’aider à s’occuper de sa maison.

Si tout le casting qui l’entoure est incroyable, l’actrice livre une performance complètement bouleversante dont on se souvient assurément. À la fois drôle, émouvante et toujours généreuse, son personnage est l’un des plus touchants du film et sa relation avec Minny, l’une des plus attendrissantes. Encore une fois un sans faute pour notre Jess.

2 – Miss Sloane (John Madden, 2017)

Petit bon en avant avec Miss Sloane, l’un des films évènements du début de l’année 2017. Jessica Chastain est tout en haut de l’affiche dans ce long-métrage où elle incarne Elizabeth Sloane, une lobbyiste intraitable à qui il ne faut pas chercher des noises.

Pendant plus de deux heures, l’actrice est quasiment de tous les plans. C’est elle qui mène la danse grâce à son jeu toujours plus solide et plus convaincant qui ne peut laisser aucun doute sur son talent (si vous en aviez encore…). Un rôle qui lui va donc à merveille, elle qui ne choisit que d’interpréter – à raison – des femmes qui s’imposent et qui ne représentent pas une caricature, comme bon nombre de rôles féminins à Hollywood.

1 – Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow, 2012)

Après s’être fait remarquer pour ses rôles dans The Tree of Life, Take Shelter ou Des hommes sans loi, Jessica Chastain se voit offrir son premier rôle principal grâce à Kathryn Bigelow. Et pas n’importe lequel puisque la réalisatrice lui fait confiance pour interpréter Maya, agent de la CIA responsable de la traque et de la mort d’Oussama ben Laden, dans Zero Dark Thirty.

Après les 2h30 intenses du film, il n’y a pas de doute : Jessica Chastain est une immense actrice et elle était faite pour interpréter Maya. Un rôle difficile qu’elle porte à bout de bras avec une justesse incroyable. La scène finale est d’ailleurs probablement la plus puissante de sa filmographie, tout comme la réplique « I’m the motherfucker who found this place, sir » qui restera à coup sûr dans les mémoires.


Découvrez les séances pour Le Grand Jeu