Un vent de liberté souffle sur le milieu de l’art en ce début septembre ! Mettez au placard les tabous et réveillez vos instincts pour une exposition qui s’annonce déjà comme une véritable jouissance visuelle. Du 1er au 23 septembre 2017, la galerie parisienne Arts Factory présente RIOT GIRLS, les filles cachées de Clovis Trouille.

Clovis qui ? Clovis Trouille était un peintre de la fin du XIXème siècle, connu notamment pour ses oeuvres subversives, érotiques et à contre-courant. Mais au lieu de s’attarder sur les oeuvres de ce dernier (bien que complètement dingues), la galerie et l’association ont préféré mettre en lumière les dignes représentantes de son héritage.

visuel de Nadia Valentine

Ainsi les artistes Maya McCallum, Céline Guichard, Anne van der Linden et Nadia Valentine sont invitées à exposer leurs oeuvres interrogeant aussi bien le plaisir à venir que l’angoisse de l’interdit. De la peinture de l’une, aux dessins de l’autre, on ressent dans leurs oeuvres une volonté commune d’interpeller, d’évoquer et de faire ressentir.

Parfois à la limite du dérangeant, les artistes ne se refusent rien et c’est bien là que l’exposition séduit ! Puissant et sexuel, l’art se fait alors le digne représentant de la liberté d’expression.

N’est-ce pas là sa meilleure fonction après tout ?

Mother & Child ©Maya McCallum


RIOT GIRLS, les filles cachées de Clovis Trouille du 1er au 23 septembre 2017 à la galerie Arts Factory

+ d’infos