Jusqu’au 14 Décembre 2016, le premier projet du Collectif Le Point Zéro, Trahison de Harold Pinter est sur les planches DU LABO au Théâtre de Ménilmontant tous les mardi et mercredi.

« Une femme, son mari, son amant. Le mari et l’amant sont meilleurs amis. Chacun à construit sa propre vérité au fil des années. Mais qui a trahi qui ? Trahisons retrace les 7 années d’une triangulation amoureuse sous la forme d’une chronologie inversée. Jerry, agent littéraire, et Emma, directrice d’une galerie d’art, se retrouvent dans un bar, deux ans après la fin de leur liaison. Emma est sur le point de se séparer de son mari Robert, éditeur, qui est aussi le meilleur ami de Jerry. Depuis ce point de départ, Pinter nous révèle les lignes troubles de la trahison amicale et amoureuse. » (Théâtre ménilmontant )

spectacle_item_e1299eab9034d645ee254ce276c6bf2b

La mise en scène signée Carole Proszowski est aussi tendue que l’écriture de Pinter. Ecrivain du 20ème siècle et héritier de la Seconde Guerre Mondiale, l’auteur écrit des silences et des non-dits. Tout est mis en place pour valoriser l’histoire et le texte.

La scénographie est pure. L’espace est réfléchi d’une manière originale. La scène découpée en deux dans son horizontalité nous laisse, par transparence, découvrir les pulsions et les émotions qui traversent les personnages  (qu’on vous laisse découvrir). Le corps prend alors le relais sur les mots, le désir étant finalement plus fort que tout, que la Trahison.

Des blocs rétro-éclairés viennent marquer les différents espaces dans lesquels les protagonistes se sont perdus, se trouvent ou se retrouvent. Ainsi les relations qu’ils entretiennent sont « mises en lumière » sur scène. Les costumes classiques marquent le temps qui passe et le milieu huppé des trois personnages.

Les trois acteurs merveilleusement dirigés nous livrent une interprétation précise des trois rôles qui composent la pièce. Les rouages de leurs pensées, à travers leurs gestes et leurs regards, la positions/tension de leur corps ainsi que leurs déplacements, nous sont explicitement montrés. Ainsi, il nous devient difficile d’en vouloir à l’un d’entre eux, de les juger car on les comprends, on éprouve de la sympathie et de l’empathie pour eux et ce qu’ils vivent.

Cette pièce soulève tout de même des questions existentielles. Est-ce que nous trahissons volontairement ? Qu’est-ce que l’amour ? Quelle est cette difficulté des relations humaines finalement ? Comment faire avec ? Comment pardonner ou demander pardon ? Ne pas se sentir coupable ?

Le Collectif Le Point Zéro, avec pour objectif principal de créer un lien entre les individus, nous poussent ici, justement,  à réfléchir au lien que nous entretenons avec les autres.

media_image_zoom_7f25666dccf7a4bf564a6067875d04d5-2

[hr gap= »40″]

Plus d’infos ICI

[hr gap= »30″]