Nous sommes jeudi soir, soirée consacrée traditionnellement aux activités culturelles, et en particulier au théâtre. Cette fois-ci, c’est le Grand Point Virgule qui nous accueille dans son théâtre spacieux (pour Paris) et moderne, pour une pièce toute aussi moderne puisqu’elle nous raconte les déboires amoureux de trois copains branchés. 

Le rideau s’ouvre sur Jérôme (interprété par Jérôme Daran), trentenaire désabusé qui vient de se faire larguer pour la quatrième (et dernière ?) fois par sa copine. Humour cynique, presque caustique, « Jéjé » nous prend à parti alors qu’il analyse sa relation, enfin son échec plutôt, car c’est bien d’un échec dont il s’agit : plus de copine, plus d’appart’, plus d’argent, juste deux potes. Et quels potes !

version-site-housemen-354x500

Tiens, ça sonne à la porte (de l’ex-copine de Jérôme, logeuse d’un soir – ou d’un mois, c’est à voir). Voilà Stéphane (Steph pour les intimes), un des copains de Jéjé, qui débarque, puis arrive Alexis, le deuxième, et c’est le début de la fin…

Entre clichés et vérités crues, le trio dissèque les différents travers du couple et réussit à aborder avec légèreté des sujets pesants parfois lourds dans la réalité de la vie quotidienne.

La vanne fuse, le public s’esclaffe. L’alchimie est bien présente, entre des acteurs complices et un public qui se reconnait dans les situations rocambolesques décrites sur scène.

« Desperate Housemen » c’est comme « Le cœur des hommes » : un film (une pièce en l’occurrence) de copains. Le scénario est d’une fluidité exemplaire et servi par trois talentueux comédiens.

1h15 de rires, le temps passe, les portes se ré-ouvrent et la lumière revient… trop vite.

[hr gap= »10″]

Réservation : www.legrandpointvirgule.com, 01.42.78.67.03

Du mercredi au samedi – 18h/21h30 (selon journée)

8 bis rue de l’Arrivée, 75015 Paris –Montparnasse-

[hr gap= »10″]

 Contributrice : Mahault Lecuyer