Océanerosemarie passe pour la première fois derrière la caméra pour une romcom légère, feel good et qui s’assume à 100%.

Océanerosemarie, la trentaine, ostéopathe, est toujours à la recherche de la femme de sa vie. Quand elle rencontre Cécile pendant son jogging quotidien, c’est le coup de foudre. Mais entre sa mère qui la considère comme une nymphomane et ses ex qui ne sont jamais très loin, la jeune femme devra prouver que cette fois c’est la bonne.

Pour son premier passage derrière la caméra, la chanteuse-humoriste-comédienne Océanerosemarie s’est associée à Cyprien Vial pour mettre en scène cette comédie romantique légère et plus militante qu’elle en a l’air. En France, la représentation des personnages LGBTQ dans le cinéma français n’est clairement pas au beau fixe. À part des films dramatiques, des histoires de coming out vues et revues ou des comédies vieilles de plus de 20 ans (coucou Gazon Maudit), le paysage cinématographique manquait clairement de romcom LGBTQ décomplexée.

Heureusement, Océanerosemarie est là pour rattraper ça grâce à un film complètement feel good où tout le monde s’assume. Si pour certains cela peut paraître anodin, ça ne l’est pourtant pas du tout. Embrasse-moi ! est une histoire d’amour où l’homosexualité des héroïnes n’est absolument pas un sujet. C’est une véritable comédie romantique dans toute sa splendeur, avec ses quelques clichés, ses scènes pas toujours réalistes et une fin que l’on prévoit bien à l’avance. Sans afficher une revendication politique marquée, le film est militant à travers ses personnages qui donnent aux lesbiennes une visibilité bienvenue et permettent une totale normalisation des relations homosexuelles. C’est exactement ce que l’on attendait depuis des lustres alors autant dire que ça fait beaucoup de bien de voir ce genre d’histoire pour la première fois à l’écran.

Porté par un excellent casting (Alice Pol, Michèle Laroque, Laure Calamy, Nicole Ferroni etc…), Embrasse-moi ! est également l’occasion de retrouver l’humour bien senti d’Océanerosemarie que l’on a découvert en 2012 grâce à son premier one woman show La Lesbienne invisible. Cinq années ont passé, la lesbienne est désormais bien visible et on ne va pas s’en plaindre.


Trouvez votre séance juste ici !