L’amour, voici la véritable réponse aux problématiques de notre temps. Car si la guerre divise, massacre et détruit, quel meilleur remède que l’amour pour lui faire face ?  Nous n’inventons rien ici et pourtant aujourd’hui plus que jamais, il est important de se rappeler que la valeur d’une vie n’est jamais supérieure à celle d’une autre et que l’amour que se portent les êtres humains doit perdurer et se propager, notamment dans notre quotidien. C’est la réflexion que s’est fait Felix Albers, un jeune artiste néerlandais en inventant le Hugmate : The Art of Love Chess set, un projet artistique né il y a quelques années, mais qui n’a jamais été autant d’actualités.

A la fois oeuvre d’art et jeu, l’artiste venu du Pays-Bas a redéfini les règles du traditionnel jeu d’échec en y supprimant le fondement même basé sur le conflit. En effet, il n’est plus question ici de devoir capturer ou tuer le roi de l’adversaire… Mais de l’embrasser ! Si les possibilités de déplacement sont toujours les mêmes, la beauté de ce projet réside avant tout dans le message qu’il envoie.

En effet pour gagner à ce jeu, il faut se mélanger. Se rapprocher des pions d’une autre couleur et arriver à ce que ces derniers puissent rentrer en contact et s’embrasser.  A ce moment là l’un des joueurs décide alors si il enlève les deux pions du jeu où s’il les garde sur le plateau maintenant qu’ils ne forment qu’un.

Véritable création artistique,  ce jeu d’échec hors du commun porte en lui une symbolique et des valeurs fortes. En prenant un objet de notre quotidien, dont on se sert dès le plus jeune âge, Felix Albers démontre que le conflit est présent depuis toujours dans notre quotidien mais qu’il n’appartient qu’à nous de changer les règles pour transformer la guerre en paix, la haine en amour et la différence en force.

Car seul l’amour  mettra échec et mat l’intolérance et la cruauté.