Cette semaine on a été voir de l’art à la Société Générale. Au sein même du siège à la Défense, la banque renferme une Collection d’art contemporain ouverte au public, avec plus de 1000 œuvres exposées dans l’enceinte. Et l’endroit n’a rien à envier aux musées.

Un lieu insolite, puisque l’espace d’exposition se trouve au beau milieu des bureaux et salles de réunion. On sera d’ailleurs surpris par le charme de cet espace qui donne une toute nouvelle approche artistique. Un changement d’accrochage régulier autour de thèmes divers, des commissaires d’exposition, des médiateurs, et des catalogues d’exposition. Les conditions muséales sont presque toutes réunies.

Avec un petit groupe d’autres visiteurs accompagné d’un médiateur qui fera la visite, nous déambulons à travers la scénographie imposée par le lieu. Et même si les bureaux sont à proximité, nous n’avons pas l’impression de déranger.

Les médiateurs et les employés, habitués à la cohabitation, se partagent harmonieusement l’espace. Dans l’intimité du lieu, des grands noms comme Pierre Soulages, Gérard Traquandi, Liu Bolin, sont exposés parmi d’autres artistes en devenir comme Aleix Plademunt et les soeurs Chevalme.

@ChloeL

@ChloeL

Les visiteurs sont toujours surpris mais jamais déçus d’avoir bravé le périph’ ou le RER A pour venir. Il faut dire que le quartier des affaires, quand on a pas l’habitude de s’y rendre, peut donner le vertige tant les immeubles sont hauts et nombreux.

En ce moment vous pouvez découvrir l’exposition « Dissonance », un accrochage conçu par David Grimal, violoniste et directeur artistique d’un ensemble de musique classique « Les Dissonances». Après avoir sélectionné une vingtaine d’œuvres, il a associé à chacune des grands noms de la musique classique dont Beethoven, Schubert et Mozart, faisant dialoguer art contemporain et musique classique. Ainsi le violoniste, par le biais des audioguides, nous emmène dans un voyage spirituel et nous guide à travers la Collection. Ce parcours permet de faire un lien entre l’art et la musique classique, les deux axes soutenus par la banque.

Le commissaire de l’exposition justifie son accrochage :

 « L’art dans toutes ses formes est un moyen pour le citoyen de s’interroger dans le silence intérieur sur son humanité et sa place au sein de l’Humanité. Les œuvres choisies seront associées à des musiques pour aller plus loin dans ce silence tellement nécessaire, à l’abri du bruit du monde, dans la recherche d’une harmonie collective vitale. »

L’endroit est ouvert au grand public, avec un parcours adapté pour les plus jeunes. Si vous voulez tenter l’expérience, les visites sont guidées et gratuites sur inscription via le site internet .

[hr gap= »10″]

 « Dissonance » est à voir jusqu’au 31 mars 2016 aux Tours Société Générale,  17 Cours Valmy Paris La Défense 

 La Collection Société Générale est à suivre sur :

Facebook : Collection Société Générale

Twitter : Collection_SG

Instagram : collectionsocietegenerale

Crédits Photos: JM Cras

[hr gap= »10″]

Contributrice : Chloé L