Les Femmes s’en mêlent s’installe à Paris, Montreuil et Pantin jusqu’au 27 novembre prochain. Au programme : concerts, talks, ateliers, rencontres…

Privé d’édition en 2020, Les Femmes s’en mêlent fait son grand retour dans la capitale et aux alentours. Créé en 1997 par Stéphane Amiel, le festival poursuit son objectif de mettre en avant des artistes féminines qui sont encore trop souvent sous-représentées. Jusqu’au 27 novembre, c’est donc une programmation très éclectique et à 80% française qui attend les spectateurs et spectatrices. Il y aura des concerts au Petit Bain, à la Marbrerie (Montreuil), au Hasard Ludique, aux Trois Baudets ou encore à la Maroquinerie. Vous pourrez notamment applaudir Laura Cahen, Sônge, Thérèse, Regina Demina, La Battue, Oxytocine

Au-delà des concerts, plusieurs évènements spéciaux vous attendent. Le 18 novembre, Fleur Godart proposera une dégustation de cuvées militantes. Le 25 novembre, plusieurs ateliers auront lieu au Consulat pour accompagner les artistes débutantes dans leur projet musical. Tandis que le 26 novembre sera le moment d’une rencontre professionnelle sur la prévention et la lutte contre les violences sexistes et sexuelles dans le milieu musical.

La présence des Femmes s’en mêlent est essentiel dans le paysage des festivals musicaux, d’autant plus lorsque l’on sait qu’en 2019, seulement 14% de femmes étaient programmées dans des festivals (sur un échantillon de 100 évènements analysés). Alors on a hâte de découvrir des nouveaux talents et de danser pour célébrer la diversité de la scène française au féminin.


Retrouvez toute la programmation des Femmes s’en mêlent
Découvrez plus d’actualités musicales sur COCY