Depuis 2016, les Cuistots Migrateurs mettent en avant les personnes réfugiées et les aident à se reconstruire grâce à la cuisine. Après un livre de recettes et un restaurant à Paris, un nouvel objectif va bientôt voir le jour : l’école des Cuistots Migrateurs.

Les Cuistots Migrateurs, c’est un projet lancé en 2016 par deux amis d’enfance : Louis Jacquot et Sébastien Prunier. Ils ont pour ambition de redonner une image positive aux réfugiés et cela grâce à un projet solidaire favorisant leur intégration dans notre société. Passionnés de voyages et de cuisine, les deux amis décident de mettre à l’honneur des recettes provenant du monde entier et surtout de faire appel à des chefs réfugiés pour qu’ils puissent exprimer leur talent.

Petit à petit, le projet a pris de l’ampleur et de nombreux cuisiniers ont rejoint les rangs de la brigade ! Après avoir regroupé les parcours uniques et les recettes de cinq chefs dans un livre contenant pas moins de 70 références, les Cuistots Migrateurs se sont lancés un nouveau défi : ouvrir la 1ère école de cuisine gratuite et diplômante pour les réfugiés. Un défi qui va pouvoir être réalisé en 2021 grâce à leur dernière campagne de crowdfunding sur Ulule. 1322 participants ont permis aux Cuistots Migrateurs de récolter un total de 103 682 €, ce qui est bien plus que l’objectif de base fixé à 30 000 €.

L’école des Cuistots permettra aux réfugiés d’obtenir un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) Commis de cuisine en 4 mois grâce à une formation totalement gratuite et personnalisée. Le succès de la dernière campagne Ulule permettra également à l’école d’ouvrir un parcours « Service en restauration et sommellerie ». Au programme : cours de cuisine, cours de français, accompagnement personnalisé pour les projets professionnels et stage pratique. 9 cuisiniers en herbe ont déjà rejoint la promotion pilote et ont fait leur rentrée le 30 novembre dernier. Un premier test pour l’école qui pourra accueillir jusqu’à 100 élèves en 2021.

Avec un tel projet, l’équipe des Cuistots à l’ambition de grandir davantage et de permettre une insertion professionnelle plus facile aux personnes réfugiées, dans un secteur qui peine déjà à recruter. Cela permettra également de révéler certains talents et de faire naître une véritable vocation chez certains.


En savoir plus sur le projet