Le Jeu de la dame est disponible sur Netflix depuis le 23 octobre.

Beth Harmon est placée dans un orphelinat à la suite de la mort tragique de sa mère. Là-bas, elle rencontre l’intendant Mr Shaibel, qui joue seul aux échecs au sous-sol de l’établissement. Elle est intriguée par le jeu et finit par le convaincre de lui apprendre à jouer. Dès ce jour, Beth vouera une passion sans limite pour les échecs et deviendra l’une des plus grandes championnes de sa génération.

Adaptée du roman The Queen’s Gambit de Walter Tevis, Le Jeu de la dame est une mini-série de 7 épisodes qui a débarqué sur Netflix le 23 octobre dernier. Réalisée intégralement par Scott Frank (à qui l’on doit Godless), la série est une excellente surprise qui vous fera adorer les échecs même si vous n’y comprenez rien (comme nous !).

Aidée par une mise en scène inventive et dynamique, Le Jeu de la dame s’avère captivant aussi bien quand il nous montre les parties passionnées entre Beth et ses adversaires que lorsqu’il explore la vie tourmentée de la jeune fille, interprétée à merveille par Anya Taylor-Joy (et par Isla Johnston pendant les scènes à l’orphelinat). On s’attache rapidement à cette héroïne qui se bat contre des addictions tenaces et un génie difficile à maîtriser. Si l’actrice impressionne, ses compagnons de jeu sont tout aussi convaincants, Bill Camp, Marielle Heller et Thomas Brodie-Sangster en tête.

Sachez également que toutes les parties qui se jouent à l’écran sont bel et bien réelles et ont été imaginées par Bruce Pandolfini, un éminent professeur d’échecs américain chargé de rendre crédibles les nombreux déplacements de pions sur l’échiquier. C’est réussi puisque les affrontements entre pièces blanches et pièces noires sont de plus en plus palpitants jusqu’à un affrontement final au suspense (presque) insoutenable.

Un conseil : soyez bien sûr d’avoir un échiquier à portée de main après avoir regardé la série car on parie que vous allez vouloir aussi vous y mettre.


Le Jeu de la dame à voir dès maintenant sur Netflix