Rendez-vous au Café de la Gare pour découvrir le one-man show bluffant de Laurent Sciamma.

Le Café de la Gare est rempli en ce jeudi soir, veille de couvre-feu. Laurent Sciamma entre sur scène, grand sourire sur les lèvres et énergie déjà communicative. Dès les premières minutes, l’humoriste annonce la couleur, son spectacle sera féministe ou ne sera pas. Les spectatrices dans la salle crient leur enthousiasme, les hommes sont un peu plus timides mais ont répondu présent.

Bonhomme, c’est l’histoire de ce petit garçon qui aurait rêvé d’avoir un journal intime et qui adorait jouait avec ses deux sœurs badass – dont l’une n’est autre que Céline Sciamma – plutôt que faire du judo de façon très médiocre. Pendant 2 heures, l’énergie de Laurent Sciamma ne s’affaiblit pas et son propos reste ultra pertinent. Il déconstruit avec une rare intelligence la société patriarcale qui impose aux femmes des injonctions dont elles se passeraient bien, et ce depuis la nuit de temps.

Laurent Sciamma a tout compris. Il est l’allié sur lequel toutes les féministes peuvent compter. Sans jamais se mettre à la place des femmes, il va évoquer son soutien, sa place d’homme blanc hétéro qui lui fait carrément honte et son admiration pour toutes celles qui partagent sa vie. Il pointe avec brio les contradictions de notre époque, sa naiveté face aux trolls qui pullulent sur Twitter et son envie de montrer ses sentiments quand la société demande aux hommes de les garder enfouis.

Pourquoi un garçon n’aurait pas le droit de jouer aux Polly Pocket ? Pourquoi les femmes subissent une charge mentale plus importante que les hommes ? Pourquoi #MeToo n’a pas eu la même portée en France ? Pourquoi la masculinité a trop souvent des relents toxiques ? Laurent Sciamma fait voler en éclats cette masculinité et redessine ses contours. Et ça fait un bien fou.

En plus de ne pas lâcher son fil rouge tout au long de son spectacle, l’humoriste sait être absolument hilarant. Sans vous en dire trop, vous ne verrez plus jamais la marque Rogé Cavaillès comme avant et vous garderez en tête ses mimes douteux de conduite en voiture. Fous rires garantis et bienvenus en cette période pas forcément fun, il faut bien l’avouer.

Après avoir rodé Bonhomme pendant un certain temps à la Comédie des Trois Bornes, Laurent Sciamma a bénéficié d’un bouche-à-oreille assez spectaculaire et fait maintenant salle comble au Café de la Gare. Pendant le couvre-feu, le spectacle continue tous les week-ends jusqu’à la fin du mois de novembre et on vous invite vivement à aller l’applaudir plutôt deux fois qu’une.


Bonhomme
Tous les samedis à 15h / Dimanche à 15h30
Jusqu’au 29 novembre