L’association, actuellement en campagne de crowdfunding, recycle les savons pour les donner aux plus démunis.

Aujourd’hui, 3 millions de Français et Françaises n’ont toujours pas accès aux produits d’hygiène de base et 2 millions d’enfants meurent dans le monde en raison de maladies liées au manque d’hygiène. En sachant que les hôtels de l’Hexagone jettent 51 millions de savons chaque année, Unisoap a décidé de limiter ce gaspillage en recyclant ces savons usagés pour les redistribuer aux plus démunis.

L’association, créée en 2017 par Pauline Grumel et dont la marraine n’est autre qu’Emmanuelle Devos, récupèrent donc les savonnettes dans les 112 hôtels partenaires de l’opération et les transforment en pain de savon de 100g. Ces produits recyclés sont ensuite mis à disposition des personnes sans-abris, des foyers d’hébergement ou sont donnés à des organisations telles que Les Restos du Cœur ou Médecins du Monde qui se chargent ensuite de les fournir à celles et ceux qui en ont le plus besoin.

Puisque nous vivons actuellement une crise sanitaire inédite, les personnes les plus à risques sont encore plus vulnérables que d’habitude. Pourtant, selon l’OMS, 50% des maladies peuvent être évitées simplement en se lavant les mains. Unisoap a donc lancé une campagne de crowdfunding sur Ulule, la deuxième depuis sa création, pour pouvoir distribuer du savon au plus grand nombre. L’association a déjà récolté plus de 4000 euros (ce qui correspond à plus 1000 savons distribués) et ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin.

En plus de répondre à un défi environnemental et humanitaire, Unisoap aide à la réinsertion professionnelle en employant des personnes en situation de handicap. Au total, l’association a réussi à recycler 5 tonnes de savon et contribue à refaire du savon ce qu’il est, un produit de nécessité et non un produit de luxe.


En savoir plus sur Unisoap