Tout peut changer est à voir dans les salles dès le 19 février prochain.

En 2016, sur les films ayant rapporté le plus d’argent au box-office, on ne comptait que 27% de femmes qui avaient au moins une réplique à prononcer. L’année d’avant, sur 700 films sortis, les personnages féminins étaient présents à hauteur de 28% seulement. Les chiffres n’ont pas beaucoup évolué depuis et c’est ce que cherche à démontrer Tom Donahue dans son documentaire Tout peut changer – Et si les femmes comptaient à Hollywood ?.

En invitant les plus grandes stars hollywoodiennes à s’exprimer devant la caméra – Jessica Chastain, Natalie Portman, Meryl Streep, Cate Blanchett, Reese Witherspoon… -, le réalisateur fait un état des lieux peu réjouissant de la place des femmes à Hollywood et des discriminations qui persistent dans cette industrie du cinéma encore dirigée d’une main de fer par les hommes. Même si des mouvements comme Me Too commencent à faire évoluer les choses, Tout peut changer est un documentaire indispensable qui rappelle, chiffres à l’appui, qu’il y a encore beaucoup de boulot pour que l’égalité soit totalement atteinte.

Celle qui a une place particulière dans le documentaire est Geena Davis, héroïne inoubliable de Thelma et Louise et fondatrice du Geena Davis Institute on Gender in Media, le seul organisme de recherche qui lutte pour une représentation égalitaire des femmes à l’écran. En étudiant de multiples dessins animés regardés par sa fille de 11 ans, l’actrice militante s’est rendue compte du manque de personnages féminins et de l’impact négatif que cela pouvait avoir sur les petites filles.

Car, comme le rappelle justement Shonda Rhimes, « les médias ont le pouvoir d’éduquer les gens et d’influer sur leur mentalité. Leur pouvoir se mesure aussi au fait de voir des gens qui vous ressemblent à l’écran ». Cette révolution se fera avec tous les principaux concernés, en premier lieu les PDG des grands studios américains. Le documentaire rappelle qu’en 1979, six réalisatrices ont tenté de faire tomber la machine hollywoodienne en démontrant que les femmes cinéastes avaient moins d’opportunités que les hommes et étaient moins embauchées par les studios.

Leur action n’a pas abouti mais leur combat a aujourd’hui été repris par une nouvelle génération d’actrices, de réalisatrices et de showrunneuses de tous horizons qui sont bien décidées à faire entendre leur voix, à raconter leur propre histoire et à pousser le monde, et surtout les hommes, à les écouter.


Tout peut changer – Et si les femmes comptaient à Hollywood ?
Le 19 février au cinéma