Avec The Gentlemen, le réalisateur Guy Ritchie revient en grande pompe dans les salles obscures à partir du 5 février 2020.

Aladdin, Le Roi Arthur, autant dire que Guy Ritchie (Snatch, Rocknrolla, Sherlock Holmes) s’était légèrement perdu du côté des grosses productions (commandes ?) ces dernières années. C’est donc avec une joie certaine qu’on avait découvert la bande-annonce de son tout dernier projet The Gentlemen qui met en scène une bande de gangsters jouée par un casting cinq étoiles : Matthew McConaughey, Hugh Grant, Charlie Hunnam ou encore Colin Farrell.

Alors que vaut le 12ème long-métrage du réalisateur britannique ?

Dialogues efficaces, montage rapide : la patte de Guy Ritchie retrouvée

Le réalisateur retrouve sa verve si particulière et le montage endiablé qui ont fait sa renommée. Dans la droite lignée d’un RocknRolla, The Gentlemen suit le fil de l’histoire racontée par le personnage d’Hugh Grant, qui prend plaisir à interpréter un détective privé roublard et loufoque. Durant presque deux heures, les situations s’enchaînent à un rythme effréné et les dialogues ciselés fusent avec malice pour le plus grand bonheur des spectateurs.

De l’humour et des hommes

Difficile également de ne pas rire devant le long-métrage tant l’absurde des situations et des personnages est présent et savamment utilisé. De la traditionnelle course poursuite aux petits malheurs de l’homme de main incarné par Charlie Hunnam, le rire n’est jamais loin avec The Gentlemen.

En décalage total avec la tendance actuelle qui vise à mettre (enfin !) les femmes au premier plan, le long-métrage est un divertissement qui se veut purement masculin malgré la présence et l’interprétation impeccable de Michelle Dockery. Un choix assumé qui se prête au propos, mais qui aurait cependant gagné à ne pas tomber dans la facilité scénaristique de la demoiselle en détresse lors des dernières minutes du film.

Qui sait, Guy Ritchie se rattrapera peut-être en nous livrant très bientôt un film centré sur Rosalind Pearson (Michelle Dockery) et sa bande de femmes garagistes ?


The Gentlemen au cinéma le 5 février 2020

Découvrir les séances