Le projet RER V a été pensé par le collectif Vélo Île-de-France afin de permettre la création de 650 km de pistes cyclables dans la région.

Le vélo a plus que jamais le vent en poupe. Après la fermeture des transports franciliens le mois passé, beaucoup d’habitants de la région se sont mis au vélo afin de se rendre à leur lieu de travail ou bien en soirée. Plus sportif, plus écolo, ce moyen de locomotion est une véritable alternative aux transports polluants. C’est la raison pour laquelle le collectif Vélo Île-de-France a planché sur un nouveau projet pour le moins original : le RER V (RER Vélo).

Le projet consiste en la création de 650 kilomètres de pistes cyclables sur neuf lignes de circulation assez larges afin d’assurer la sécurité des personnes qui les empruntent. On pourra ainsi aller de Chelles à Mantes ou de Roissy à Orly sur des « voies rapides » sans risquer de rencontrer des voitures.

©Collectif Vélo Île-de-France

Après presqu’un an de travail entre les associations d’usagers, le collectif a donc pu présenter les différentes voies (dont 2 en bord d’eau) et estimer le coût d’une telle installation. En effet, si le RER V s’installerait sur 45 % d’aménagements déjà existants, il faudrait tout de même débourser la somme de 500 millions d’euros pour voir le projet se concrétiser entièrement.

Il ne reste plus qu’à espérer que les politiques actuels rentrent le projet dans leur programme.