824h ouvre ses portes ce mercredi 2 octobre à 22h.

C’était l’une des belles surprises de la rentrée 2017. Un nouveau club créé par les équipes du Panic Room, du Badaboum et de leur nouvelle agence d’évènementielle « Bonjour Bonsoir » nous promettait 824h de fête du côté d’Oberkampf. Et autant dire que le pari avait été entièrement réussi et que les nombreux collectifs passés par le lieu avaient tout bonnement mis le feu aux soirées parisiennes (on se souvient encore du closing !). Alors pourquoi ne pas tout simplement remettre le couvert ?

C’est cette fois-ci c’est dans le 9ème arrondissement que les festivités auront lieu. En investissant l’ancienne Mano située au 10 rue Papillon, les organisateurs fidèlement accompagnés de Camion Bazar nous livreront la même recette qu’il y a dix huit-mois. Un décompte de 824h démarrant dès ce mercredi 2 octobre à 22h, une ouverture jusqu’au petit matin (6h), une entrée gratuite et toujours… l’interdiction de prendre des photographies à l’intérieur. Alors rangez votre portable et ne pensez qu’à une chose : faire la fête !

On vous laisse d’ailleurs ici le manifeste du lieu :

824 heures
C’est un compte à rebours, une occasion, un doux délire.
C’est un espace de liberté, un lieu néo-punk-paillette qui ne connait de limite que son obsolescence programmée.
D’ici là, ça part à vau l’eau et dans tous les sens mais avec toutefois une vision bien nette : s’affranchir des codes, retrouver la liberté dans la fête, sortir du carcan des genres, l’envoyer valser et finalement danser avec sur un air d’opérette.
C’est un quartier général pour une famille délurée, un lieu de rassemblement sans étiquette, ouvert à tous, à ceux qui n’en veulent qu’à la fête, à l’excès, à l’amour et à la liberté.
C’est un lieu de confiance, surtout, condition sine qua none de ces transgressions secrètes ; un intervalle où tout peut arriver, tant dans la musique que les activités, soyez-y bien préparés car rien ne vous sera dévoilé.

Pour plus d’informations, cliquez ici.


Vous souhaitez apparaître sur notre webmagazine ?

Contactez-nous