Le papier toilette responsable, nouveau produit phare chez les entrepreneurs.

C’est l’un des éléments qu’on utilise le plus quotidiennement et pourtant, les jeunes entrepreneurs commencent à peine à faire la course pour se placer sur le marché. Ce produit ? Le papier toilette. À moins que vous soyez tout droit sorti d’un conte de fées ou d’un Disney, le papier toilette possède une place importante dans nos vies ! Discret mais capital, il est utilisé (sauf transit difficile) chaque jour par des milliards d’êtres humains et autant vous dire que les Français ne sont pas les derniers à s’en servir. Le site  Planetoscope affirme en effet qu’un Français consommerait en moyenne 103 rouleaux par an, soit un peu plus de 6 kilos. 

Il va sans dire que cette forte consommation n’est pas sans impact sur notre planète. Toujours selon le site Planetoscope, ce sont 3,2 arbres qui seraient coupés chaque seconde dans le monde afin de fabriquer du papier toilette. Un constat environnemental alarmant auquel s’ajoutent des questions de santé puisque de nombreux produits chimiques tels que des perturbateurs endocriniens, du chlore et bien d’autres éléments non-naturels se retrouvent à toucher nos derrières. Socialement, une fois encore le bât blesse. Si beaucoup de marques se targuent de fabriquer leurs produits en France, de nombreuses usines ferment peu à peu leurs portes afin de se tourner vers une fabrication plus européenne.

Alors comment redresser la barre ? Peut-être en faisant confiance à la nouvelle génération d’entrepreneurs !

Conscient des problèmes entourant la production de papier toilette, de nouvelles marques apparaissent et obtiennent le soutien du public. C’est notamment le cas de la start-up Popee créée par Audrey Destang, qui a lancé il y a peu sa campagne de crowdfunding sur Ulule. La promesse ? Une fabrication 100% française (bretonne et normande), une absence de toxicité garantie par l’Ecolabel, c’est-à-dire un papier sans chlore ni perturbateurs endocriniens et enfin une composition 100% réalisée à base de papier recyclé. La start-up a mis au point un système de collecte des papiers jetés dans la corbeille de nombreux bureaux d’entreprises en Normandie et Bretagne afin de les recycler en papier toilette. Une idée ingénieuse qui utilise les habitudes des professionnels pour adoucir l’impact des gestes quotidiens des particuliers. Et autant dire que l’idée plait, puisque la start-up a déjà pleinement réussi sa campagne de crowdfunding en réalisant presque 600 préventes sur un objectif de 150 en à peine une semaine.

Autre belle réussite dans le même domaine, l’entreprise Mima a, elle aussi, déchainé les internautes de la plateforme Ulule pour sa campagne de crowdfunding grâce à son papier toilette fabriqué à 100% en bambou. Ici encore, la promesse est claire : du 100% recyclable, une matière première certifiée 100% FSC® et des produits moins chimiques pour vos fesses. Ici pas de fabrication française (la marque vient de Zurich mais le bambou… de Chine) comme credo mais l’affirmation que 50% des bénéfices seront reversés à la plantation d’arbres.

Visuels Mima

Alors si l’on peut trouver dans chacune de ces entreprises quelques défauts plus ou moins importants, l’intérêt de la jeunesse entrepreneuriale pour ce produit du quotidien est une belle avancée. Car la start-up souhaitant être leader sur le marché devra répondre à un cahier des charges toujours plus exigeant en matière d’éco-responsabilité, de production et d’hygiène.

Une bonne nouvelle pour nos postérieurs !


Vous avez un projet, une idée, une entreprise positif·ve ? N’hésitez pas à nous contacter pour apparaître sur COCY : hello@cocy.fr