Deux moi sort dans les salles le mercredi 11 septembre 2019.

Après un passage du côté de la Bourgogne avec Ce qui nous lie (2017), Cédric Klapisch revient dans sa ville fétiche, Paris, avec Deux moi, un film sensible et juste qui dépeint les maux de la trentaine parisienne d’aujourd’hui. Sur fond de dépression, le réalisateur nous livre un film touchant… résolument optimiste !

Le long-métrage nous conte ainsi les déboires de deux jeunes trentenaires, Rémy (François Civil) et Mélanie (Ana Girardot), vivant dans le même quartier. Elle, dormeuse invétérée enchaînant les rencontres sur les réseaux sociaux à la recherche de sentiments, lui, éternel insomniaque peinant à rencontrer la moindre femme. Tous deux, face à la solitude des grandes villes, vont alors faire appel à la psychanalyse pour pouvoir sortir du cercle dans lequel ils se sont eux-mêmes enfermés.

C’est avec une très grande simplicité que Cédric Klapisch évoque les douleurs relatives à la trentaine d’aujourd’hui. De la surconsommation à l’isolement, le réalisateur oppose en apparence ses deux personnages pour mieux couvrir les différentes raisons menant à cette nouvelle dépression qui touche une génération en quête de bonheur.

© Emmanuelle Jacobson-Roques

Mais est-ce vraiment les autres qui nous rendent heureux ? Pas selon Klapisch qui prône ici l’acceptation de soi avant la relation avec les autres. Il nous conte ainsi l’impossibilité de construire un couple si chaque membre de celui-ci n’est pas en phase avec lui-même. Le personnage incarné par Camille Cottin le résume d’ailleurs très bien lorsqu’elle dit : « Pour que les deux moi fassent nous, il faut que les deux moi soient soi ». On vous laisse méditer là-dessus.

Et c’est bien en cela que Deux moi est un film résolument optimiste. Car même s’il s’attache à dépeindre les traumatismes et les angoisses de deux trentenaires parisiens modestes, le long-métrage est avant tout porteur d’un message d’espoir. Il nous rappelle qu’il n’appartient qu’à nous de guérir, d’aller de l’avant et nous affirme, droit dans les yeux, que nous avons tous le droit d’être heureux !

En bref, un film sans prétention, délicat et qui fait du bien.

Deux moi sort le 11 septembre 2019 au cinéma.