Retour sur 12 jours intenses de cinéma sur la Croisette.

Le 72e Festival de Cannes s’est achevé le 25 mai dernier avec une Palme d’Or très méritée pour Parasite de Bong Joon-ho. Le reste du palmarès n’est pas totalement convaincant mais cette nouvelle édition du plus grand festival du monde nous a offert cette année une belle sélection de films, des stars en nombre et une histoire d’amour sublime.

Une compétition de haut niveau

Il y avait quelques années déjà que la sélection officielle du Festival de Cannes n’avait pas été aussi prestigieuse. Thierry Frémaux a fait revenir des habitués de la Croisette comme Ken Loach, les frères Dardenne, Pedro Almodovar, Terrence Malick (qui a même fait une apparition surprise !), Arnaud Desplechin et Xavier Dolan. Mais il a aussi permis à Céline Sciamma, Justine Triet, Ladj Ly ou encore Mati Diop d’accéder pour la première fois à la compétition.

Le résultat était éclectique et de grande qualité avec des longs-métrages aussi surprenants que cinématographiquement impressionnants. Les sélections parallèles n’étaient pas en reste avec de très beaux moments de cinéma comme Les Hirondelles de Kaboul, Chambre 212 et Alice et le maire.

Once Upon a Time… in Cannes

L’évènement le plus attendu de la Croisette n’était autre que la présentation de Once Upon a Time… in Hollywood de Quentin Tarantino. Au casting : Leonardo DiCaprio, Brad Pitt et Margot Robbie. Rien que ça. Le 21 mai dernier, c’est donc un parterre de stars qui a foulé le tapis rouge pour découvrir le nouveau long-métrage de celui qui avait remporté la Palme d’Or avec Pulp Fiction en 1994.

Si le réalisateur n’a pas été récompensé par le jury cette année, il n’est pas reparti bredouille puisque le chien qui apparaît dans Once Upon a Time… in Hollywood a remporté la Palm Dog.

N’oublions pas non plus la venue exceptionnelle d’Elton John qui a monté les marches pour présenter Rocketman, un biopic dans lequel Taron Egerton excelle dans le rôle du chanteur emblématique. Les deux interprètes ont même poussé la chansonnette lors d’une soirée privée sur la plage qui a ravi les spectateurs.

Alain Chabat et Gérard Darmon dansent la Carioca

Le 72e Festival de Cannes était également l’occasion de célébrer les 25 ans du chef-d’œuvre cultissime des Nuls, La Cité de la peur. Et pour fêter ça, quoi de mieux qu’une carioca dansée par Alain Chabat et Gérard Darmon au cinéma de la plage. Ils l’ont fait et voici la preuve en vidéo.

Céline Sciamma bouleverse la Croisette

On l’a dit plus haut, c’est la première fois que Céline Sciamma accédait à la compétition officielle. Alors qu’on la voyait déjà repartir avec la Palme d’Or, le jury lui a décerné le Prix du scénario pour une histoire d’amour qui a bouleversé les festivaliers.

Portrait de la jeune fille en feu met en scène Adèle Haenel et Noémie Merlant, amantes condamnées à vivre une passion impossible. Les deux actrices sont exceptionnelles et la réalisatrice livre un film sublime qui devient sans nul doute le meilleur de sa filmographie.


(Re)découvrez le Palmarès entier :

Palme d’or : Parasite de Bong Joon-Ho

Grand Prix : Atlantique de Mati Diop

Prix d’interprétation féminine : Emily Beecham dans Little Joe

Prix d’interprétation masculine : Antonio Banderas dans Douleur et Gloire

Prix de la mise en scène : Le Jeune Ahmed de Jean-Luc et Pierre Dardenne

Prix du jury : ex-aequo Les Misérables de Ladj Ly / Bacurau de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles

Prix du scénario : Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma

Caméra d’or : Nuestras Madres de César Díaz

Mention spéciale : It Must Be Heaven d’Elia Suleiman

Palme d’or du court-métrage : La Distance entre le ciel et nous de Vasilis Kekatos 

Mention spéciale du court-métrage : Monstruo Dios d’Agustina San Martín