Shak & Kai est actuellement en campagne de crowdfunding.

La mode est la deuxième industrie la plus polluante au monde derrière les transports. Mais si vous consultez régulièrement nos articles sur COCY, vous êtes déjà sûrement au courant. Alors comment consommer de manière plus responsable tout en continuant de se vêtir convenablement ? Tout simplement en se tournant vers des marques qui reconnectent l’homme et la nature. Cela tombe bien, c’est le credo de Shak & Kai.

Cette toute nouvelle marque de vêtements venue tout droit de Belgique a été fondée par Morgann Dawance, un jeune entrepreneur passionné par tout ce qui touche aux océans et surfeur à ses heures perdues.

C’est lorsque ce dernier a réalisé l’effet dévastateur de l’industrie textile sur notre planète qu’il a décidé se lancer lui-même dans l’aventure mais en repensant tout le schéma de fabrication.

Ainsi la marque utilise des matières 100% recyclées et recyclables pour confectionner sa collection s’adressant aux deux sexes. En d’autres termes, les t-shirts et robes sont créés à base de matériaux considérés comme des « déchets ». Et si les matières sont choisies avec soin, le processus de fabrication est également intelligemment pensé. En effet, celui-ci ne demande que 50L d’eau pour un t-shirt, contre près de 3000L pour un t-shirt conventionnel en coton et ne demande aucun pesticide ou produit chimique. Bien entendu, la production est 100% Européenne.

De plus, pour chaque vêtement vendu, Shak & Kai s’engage à ramasser un demi-kilo de déchets sur les plages françaises grâce à l’ONG Surfrider Foundation. Une action en faveur de l’environnement qui reste fidèle et en adéquation avec l’univers surf dont est tiré le nom de la marque puisque « Shak » évoque le signe de la main bien connu des surfeurs et « Kai » signifie océan en Hawaiien.

Et si Shak & Kai n’est ni la première, ni la dernière marque à se lancer dans une production éco-responsable, on ne peut que saluer cette initiative qui s’est d’ailleurs lancée dans une campagne de crowdfunding à retrouver juste ici.