Us sort dans les salles le 20 mars.

Après Get Out et son succès retentissant, Jordan Peele est de retour à la réalisation avec Us. Film d’horreur plus marqué, le long-métrage suit la famille Wilson, qui se retrouve victime d’agresseurs peu communs : leurs propres doubles. Si le film aurait mérité d’être encore plus abouti, le cinéaste continue d’impressionner par la maîtrise de sa mise en scène, le ton singulier de son scénario et le choix impeccable de son casting.

1 – Parce que c’est angoissant et drôle

Si Get Out avait séduit par son ton singulier qui mêlait l’humour à une sensation grandissante de malaise, ici l’humour est toujours présent mais il s’unit à une horreur beaucoup plus profonde. Le traumatisme qu’a subi Adelaïde Wilson pendant son enfance ressurgit de manière brutale avec l’arrivée de ces doubles maléfiques aux mains gantées armées de ciseaux et vêtus de rouge.

Que cherchent-ils ? Pourquoi sont-ils apparus ? Si le film donne petit à petit des réponses, l’arrivée de ces personnages provoque une angoisse indéniable. Heureusement, ces moments inquiétants sont désamorcés par quelques punchlines bien sentis de Gabe Wilson, un déclenchement impromptu d’Alexa ou par le caractère insupportable des voisins de la famille.

2 – Parce que la mise en scène est maîtrisée

Jordan Peele prouve que Get Out n’était pas seulement un coup de maître unique. Le réalisateur américain propose ici une mise en scène encore plus maîtrisée qui plonge le spectateur dans un cauchemar assez percutant et malsain, renforcé par la sublime soundtrack de Michael Abels.

Le « Us » du titre veut aussi bien dire « nous » que « United States », autrement dit les États-Unis. Jordan Peele s’attaque à une vision horrifique du rêve américain qui en dit long sur son pays natal, plus prompt à rejeter la faute sur les autres que sur lui-même. En utilisant cette figure mythique du double, il met ses personnages face à leurs propres peurs et démons, tout en n’oubliant pas de soigner ses effets.

3- Parce que la performance de Lupita Nyong’o est impressionnante

Révélée par 12 Years a Slave et récemment castée dans Black Panther, Lupita Nyong’o trouve un rôle qui lui sied à merveille et qui lui permet de crever encore plus l’écran. À la fois mère de famille angoissée et double glaçant, l’actrice est bluffante de justesse et porte le film sur ses épaules sans jamais faillir.

Elle est entouré de brillants interprètes comme Winston Duke, Elisabeth Moss et les jeunes et prometteurs Shahadi Wright Joseph et Evan Alex. Un casting impeccable, donc.