Le nouveau film de Yorgos Lanthimos sort aujourd’hui dans les salles et on vous dit pourquoi c’est une réussite.

Après The Lobster et Mise à mort du cerf sacré, Yorgos Lanthimos est de retour avec La Favorite, une comédie historique à l’humour bien absurde. On est au début du 18e siècle et la reine d’Angleterre, Anne, n’est pas en bonne santé. Alors que son pays est en guerre avec la France, c’est son amie et confidente Lady Sarah qui prend les décisions à sa place. Un jour, une nouvelle servante, Abigail Hill, débarque à la cour, et va entraîner avec elle son lot de drames et de trahisons.

Si vous êtes déjà convaincu par ce pitch, voici encore 3 bonnes raisons de vous précipiter dans les salles pour voir La Favorite.

Parce que la mise en scène est réussie

Yorgos Lanthimos est un habitué des mises en scène percutantes et La Favorite ne déroge pas à cette règle. Le réalisateur grec utilise ici avec abondance l’effet fisheye et les objectifs grand angle. Une manière de rendre l’espace encore plus claustrophobique pour ses trois héroïnes. Les pièces sont grandes mais tout se joue dans les coins ou dans des parties confinées. Le château de la reine est un véritable théâtre où les apparences deviennent vite trompeuses et où les masques finissent par tomber un à un.

Parce que c’est (très) drôle

On le sait aussi, Yorgos Lanthimos aime les histoires où l’absurde règne en maître. Dans La Favorite, on n’est pas à l’abri d’assister à des courses de canards dans les pièces du château, d’admirer une danse hilarante entre Lady Sarah et un homme de la cour ou de croiser une dizaine de lapins dans la chambre de la reine. Les échanges entre Abigail, Anne et Lady Sarah ont également le mérite d’être très savoureux, alternant entre sarcasme et hypocrisie flagrante. En donnant un coup de fraîcheur au traditionnel film d’époque, le réalisateur livre donc son film le plus abouti.

Parce que le trio d’actrices est parfait

Emma Stone, Rachel Weisz et Olivia Colman réunies dans un même film étaient déjà la promesse d’une grande réussite. Les actrices ne déçoivent pas et livrent toutes une performance impeccables. Emma Stone se fait très plaisir dans le rôle de cette servante ambitieuse qui cache bien ses intentions tandis que Rachel Weisz trouve ici une manière de relever son jeu d’une certaine dose de piquant.

Et last but not least, Olivia Colman est bluffante, jouant tour à tour sur la registre de l’humour et de l’émotion. Elle donne l’occasion aux spectateurs de s’attacher sans problème à cette reine en souffrance qui n’est pas vraiment aidée par son entourage. L’actrice anglaise, que incarnera encore la reine d’Angleterre dans la saison 3 de The Crown, vient de remporter un Golden Globe pour sa performance et se présente comme une grande favorite pour la prochaine cérémonie des Oscars. On croise les doigts.