Le spectacle se joue pour la dernière fois au Théâtre Antoine tout le mois de février.

C’est un spectacle qui bouleverse les spectateurs depuis sa création il y a près de 5 ans. Après de nombreuses représentations, un Molière en 2016 et une adaptation cinématographique formidable sortie en 2018, Andréa Bescond revient pour la dernière fois sur les planches avec Les Chatouilles. Son seule en scène se jouera tout le mois de février au Théâtre Antoine et si vous l’avez manqué jusque-là, on vous explique pourquoi il ne faut absolument pas le rater.

Dans Les Chatouilles, Andréa Bescond devient Odette et joue tous les personnages de son histoire. Sa mère, sa psy, son agresseur, sa prof de danse et ou encore le célèbre Rudolf Nureyev. Pendant plus d’une heure et demi, elle déploie une énergie impressionnante sur scène. En se servant de la danse, qui lui a sauvé la vie, elle exprime toute sa rage face aux violences sexuelles qu’elle a subies lorsqu’elle était enfant. Cette danse de la colère, on la reçoit de plein fouet et elle nous prend aux tripes sans crier gare.

La force du spectacle réside dans ses va-et-vient constants entre un humour qui fonctionne parfaitement et une émotion qui n’a rien de forcé. Andréa Bescond prend de la distance avec son histoire tout en la saisissant pleinement, à la manière d’une thérapie qui mêle souvenirs et fantasmes d’une réalité impossible. Les Chatouilles, c’est sa manière à elle de survivre et de ne pas cesser le combat.

À la fois drôle, révoltant et poignant, le spectacle est aussi et surtout un cri venu du plus profond de ce corps qui se contorsionne, saute, chute violemment, pour mieux expulser la souffrance et trouver les moyens de se relever. On en ressort forcément bouleversés.


Les Chatouilles se joue tous les dimanches et lundis à 20h jusqu’au 25 février au Théâtre Antoine