On a vu Le Retour de Mary Poppins et on vous dit pourquoi c’est le film parfait pour ces fêtes de fin d’année.

C’est l’un des évènements ciné les plus attendus de cette fin d’année. La plus célèbre nounou anglaise revient sur grand écran dans Le Retour de Mary Poppins, 54 ans après le long-métrage de Robert Stevenson. Pour succéder à l’iconique Julie Andrews, on retrouve une Emily Blunt en très grande forme. Côté réalisation, c’est Rob Marshall qui s’y colle et qui relève le défi avec pas mal de réussite.

Pour vous donner envie d’aller voir le film dès sa sortie le 19 décembre prochain, voici 3 raisons qui devraient vous convaincre.

1 – Parce que les numéros musicaux sont réussis

Les aventures de Mary Poppins ne seraient pas les mêmes sans les chansons qui vont avec. On se rappelle des morceaux emblématiques du film d’origine, de « Supercalifragilisticexpialidocious » à « Chim Chim cher-ee » en passant par « A Spoonful of Sugar ».

Pour le retour de l’héroïne, on peut compter sur l’expérience de Rob Marshall en comédie musicale. Pour rappel, c’est à lui que l’on doit le réussi Chicago (et les moins convaincants Nine et Into The Woods). Ici, le réalisateur continue de montrer sa maîtrise des numéros musicaux avec des séquences aussi colorées que spectaculaires qui illustrent à merveille les compositions de Marc Shaiman et Scott Wittman.

Mention spéciale à la partie assez bluffante qui mêle animation et live action au Royal Doulton Music Hall. (Et si vous avez déjà envie de chanter et de danser sur la BO du film, c’est par ici que ça se passe).

2 – Parce qu’Emily Blunt est parfaite

Reprendre le rôle si emblématique de Julie Andrews était un défi difficile à relever. Mais peu de personnes avait objecté à l’annonce du choix d’Emily Blunt pour reprendre le flambeau. Et pour cause, l’actrice ne déçoit pas. Elle livre une performance impeccable sans jamais tomber dans la redite ou l’imitation et ses talents de chanteuse ne peuvent être mis en doute.

Elle incarne une Mary Poppins plus moderne qui ne trahit pas l’interprétation de Julie Andrews. Le seul bémol que l’on pourrait faire est qu’on ne la voit finalement pas assez à l’écran. Raison de plus pour apprécier comme il se doit les moments où sa présence crève l’écran.

3 – Parce que c’est un film au charme indéniable

On peut certainement reprocher au Retour de Mary Poppins sa longueur et des images de synthèse parfois douteuses, mais on ne peut absolument pas lui enlever le charme indéniable qui s’en dégage. Le film est aussi léger et décalé qu’il est émouvant. Les pouvoirs magiques de la nounou au parapluie semblent autant fonctionner sur nous que sur les personnages.

Cette suite ne tombe pas non plus dans la nostalgie trop facile et c’est tant mieux. Pas d’apparition de Julie Andrews ou de reprise de « Supercalifragilisticexpialidocious ». Seul Dick Van Dyke reprend ses rôles de Bert et Mr. Dawes Senior et le clin d’œil est aussi touchant qu’amusant.

Un film à voir en famille pour bien finir l’année en musique !