Chaque mois, COCY CITY plonge au coeur d’une ville de France et d’ailleurs  grâce à différents articles dressant un portrait original de celle-ci  à travers la musique, l’amour et la gastronomie.

Départ à l’Est ce mois-ci, direction Strasbourg. Tous les ans, les Hopl’Awards récompensent les personnalités alsaciennes de l’année. Si les artistes régionaux cités ci-dessous ne recevront pas de notre part une jolie statuette, nous avons pensé qu’ils méritaient tout de même de représenter la culture de leur ville. Voici notre petite sélection qui convoque pêle-mêle, tatouage, dessin, photo, burlesque, musique et cinéma..

Cheyenne 

cheyenne - copy city 1

Illustratrice et tatoueuse, Cheyenne a ouvert il y a peu son shop dans le centre de Strasbourg, rue de l’Epine – ce qui n’est pas sans poésie compte tenu de sa profession. La finesse de ses traits et son univers singulier fait de plus en plus d’adeptes (ils sont plus de 8000 à suivre son compte Instagram). Ses dessins sont peuplés de faune et de flore ; oiseaux de bonne augure sur une branche, loups sortis d’un rêve amérindien, cactus sur un désert de peau. On aime tout autant la douceur de ses visages énigmatiques, le plus souvent des femmes dont le tracé des cheveux fait la renommée de l’artiste. Pour ceux qui n’auraient pas la chance de passer sous ses aiguilles à Strasbourg, Cheyenne est souvent invitée à tatouer dans d’autres villes.

année 2016 Cheyenne cocy city

** En découvrir plus **

[hr gap= »40″]

FREEZ

©Adrien Berthet

©Adrien Berthet

Barbe, bonnet, chapeau. Les trois compères de FREEZ originaires de New York et Strasbourg, Mister E, Arthur Vonfelt et Octave Moritz soignent autant le style vestimentaire que musical. Et c’est sûrement ce qui leur a valu leur sélection parmi les 10 finalistes du Prix Ricard S.A Live Music dont les résultats seront connus à la fin du mois de janvier. Mélangeant habilement jazz et hip-hop, la musique de FREEZ est un véritable régal pour les amateurs (que nous sommes) de groove et de bonnes énergies. Possédant de nombreuses influences, le groupe adopte néanmoins une approche respectueuse des codes qu’il empreinte tout en y apportant une extrême fraîcheur. On ne veut pas prendre parti, mais on leur souhaite tout de même une bonne nouvelle lors des résultats du prix le  30 janvier prochain au Café de la Danse, cette fois-ci à Paris.

** En découvrir plus **

1 2 3