Avec une quarantaine d’artistes français, les Transmusicales jouent la carte de l’exotisme en plein hexagone : sonorités synthétiques et univers colorés, la langue française s’épanouit dans des horizons modernes et tend un peu plus la corde sensible de la poésie. La preuve en huit perles pop made in France, programmées par Jean-Louis Brossard, et pour une belle partie issue du radar fou de La Souterraine :

Sarah Maison 

Avec des allures de diva moderne, Sarah Maison chante l’amour avec une tendre naïveté, sous fond de percussions orientales, de nappes synthétiques et de boucles répétitives qui s’amusent alors de l’appellation Raï’n B. Avec un héritage métissé d’influences, de Brigitte Fontaine à Oum Kalthoum en passant par Christophe, France Gall, Chab Hasni, et pourquoi pas Rihanna, elle invente des titres épiques, avec une grâce et une originalité déconcertante.

1 2 3 4 5 6 7 8