Comment faisions-nous pour supporter la nostalgie de l’automne avant de connaître Motorama ? La musique adoucie les mœurs, les albums du groupe russe devrait être remboursés par la Sécu. Et « Dialogues » sorti chez Talitres ne déroge pas à la règle, mieux qu’une consultation psy, meilleur qu’une cuillerée de Toplexil et surtout : tchao Prozac.

On se rappelle ce moment où « Calendar », le second album est entré dans nos oreilles un beau soir d’automne 2012. C’est un souvenir marquant car la musique de Motorama, même avec un penchant plus dark avec « Poverty » sorti l’an dernier qui rappelle les sonorités plus post-punk de son side project chanté en russe Утро, évoque ce qu’il y a de plus lumineux et de plus léger en nous : l’impression que les plus joyeux souvenirs d’enfance remontaient au rythme infernal et mécanique caractéristique.

Après la merveille plus rock qu’a été la sortie de « Poverty » l’an dernier, le groupe de Rostov revient aux premières impressions d’une cold-wave scintillante et pop, toujours avec le même son clair, vibrant et la même vitesse suprême des cordes où l’apaisement de la voix de Vladislav Parshin vient achever l’élixir.

Si l’on retrouve cette signature si caractéristique de la guitare, le mariage des synthés d’ambiance et les riff de guitares acoustiques, c’est que les premiers persistent et signent dans la cold-wave, et   les seconds renouent avec des racines folks, plus discrètes sur les anciens albums.

Talitres, le label bordelais qui fêtera ses quinze ans le 9 novembre à la Maroquinerie (notamment avec Motorama) signe encore (et toujours au regard de son catalogue et ses actualités) une merveille dans sa constellation pop et folk (Floating Toy Warning, Thousand, Rozi Plain, Emily Jane White…).

Un « Calendar » n°2 plus folk et plus moderne, « Dialogues » comble déjà les initiés, et continuera on l’espère à faire parler de ce vent d’Est salvateur.

Prescription ci-dessous :

 

+ Piqures de rappel :

[hr gap= »30″]

Motorama jouera deux soirs de suite à Paris, avec Emily Jane White le mercredi 9 novembre et le jeudi 10 novembre  avec Flotation Toy Warning et Will Samson à la Maroquinerie.
Le groupe jouera également le samedi 12 Novembre à Bordeaux (avec Emily et Flotation Toy Warning).
[hr gap= »30″]