Née de l’imagination de deux jeunes femmes niçoises, AŸ Cactus est une très jeune start-up qui a fait du design du cactus son cheval de bataille. Pot en conserve recyclée, design graphique et personnalisation, ces petits cactus sont devenus en très peu de temps de parfaits petits soldats pour ceux  qui souhaitent faire passer un doux message à travers une plante qui, quant à elle,  ne manque pas de piquant !

Rencontre solaire  et décontractée avec Clémentine et Coralie autour de l’entreprenariat, de cactus et de bougies qui sentent le métro. 

©Lionel Autran

©Lionel Autran

Parlez moi un peu de votre parcours avant AŸ Cactus ?

Clémentine: On a fait toutes les deux des études de communication. J’étais plutôt du côté rédactionnel donc je me suis dirigée vers un media lifestyle en tant que rédactrice et j’ai basculé dans leur agence de communication quelque temps après comme planneur stratégique puis  j’ai glissé vers les relations presse et blogueurs.

Coralie : Pour ma part, j’ai travaillé sur le festival Calvi On The Rocks, j’étais chargée de communication  et ils m’ont repris l’année d’après pour être responsable des partenariats. Le festival est en partie géré par une agence digitale donc j’ai également bossé pour cette dernière  sur toute la partie évènementielle, organisation de soirées etc… Puis AŸ Cactus est arrivé dans nos vies car on ne se retrouvait pas forcément dans l’univers des agences, même si pour ma part j’ai adoré ce que j’y ai fait !

Clémentine: On avait envie de faire quelque chose pour et par nous, qui nous passionne.

Comment vous est venue l’idée ?

Clémentine : On est niçoises donc on a grandi entourée de cactus. Et lorsqu’on a voulu faire un projet ensemble et monter notre société, on a regardé autour de nous et ça a été comme une évidence ! On a commencé à faire différents prototypes par nous-mêmes. Je ne vais pas te cacher qu’au début c’était vraiment pas terrible ! C’était un peu comme plonger au coeur d’un atelier découpage-coloriage de CP, le pistolet à colle dans une main, la peinture dans l’autre. (rires)

Coralie : On n’a pas collé de pâtes sur les pots mais on en n’était pas loin !

Clémentine: Dès le départ on voulait designer et personnaliser les pots de cactus, les rendre un peu plus personnels en mettant des prénoms puis l’idée nous est venue de donner aux  gens la possibilité de  personnaliser eux-mêmes leur cactus ! Chacun est alors libre de faire passer le message qu’il souhaite !

Coralie: On avait aussi le désir de recycler pour participer à cette tendance éco-responsable qui prend de plus en plus d’ampleur, c’est pour cela qu’on a décidé d’utiliser des boites de conserves de nourriture pour nos pots !

garcon sexy cactus

©Lionel Autran

Comment est ce que vous trouvez ces conserves ?

Coralie : Au début on prenait les boites qu’on avait mangé ou on plaçait un panier dans nos immeubles respectifs pour que nos voisins puissent mettre les leurs également. Nos potes nous en donnaient aussi ! Mais on a tout de même eu très vite marre de manger que du maïs et des petits pois matin, midi et soir (rires). On savait que cette technique était viable en série limitée, mais lorsqu’on a commencé à recevoir des commandes importantes, c’est devenu  problématique. Aujourd’hui on externalise.

Clémentine: Oui, on a des fournisseurs Made in France pour toutes nos matières premières. On fait également appel à un centre d’aide pour travailleurs handicapés. Ils s’occupent d’empoter, de coller les étiquettes sur les pots etc… En bref, tout l’assemblage que nous faisions à deux avant.

Cela devait vous prendre un temps fou !

Coralie: C’était sportif ! Après ce qui est incroyable quand tu montes ta boite, c’est que tu n’as jamais vraiment l’impression de travailler. Tu as la sensation de fatigue, tu es épuisée mentalement, physiquement mais ça n’est pas important car c’est bien trop excitant et enrichissant ! Donc on ne peut pas se plaindre !

Clémentine: Et puis on est toujours  toutes les deux, donc il y a toujours de la musique à fond dans le bureau. On s’éclatait quand même à faire ça même si ça prenait du temps ! 

©Shop AY Cactus

©Shop AY Cactus

Vos cactus sont personnalisables. Quel type de message vous demande-t-on le plus d’écrire?

Clémentine: C’est généralement positif ! On a des choses assez drôles, des petits surnoms, des blagues mais aussi des messages très personnels, à tel point qu’on ne les comprend absolument pas ! (rires) En tout cas on a jamais eu d’insultes donc tant mieux !

Vous faites également de la scénographie.

Coralie: Oui. Comme on a un peu plus de temps maintenant qu’on empote moins, on fait pas mal de scénographie végétale sur de l’évènementiel classique ou à long terme dans des lieux parisiens.

Clémentine: Sur la scénographie on fonctionne aussi avec d’autres plantes que le cactus, on a par exemple mis en place un toit végétal pour l’un des corner shops du restaurant Season qui s’appelle By Season. C’est assez fou car on n’a jamais été en demande pour ces collaborations, les gens viennent directement à nous avec des idées et on leur fait des propositions. Ça se passe toujours super bien !  On a notamment bossé avec We Love Green, Lov Organic ou Lacoste.

©Marie Coquand

©Marie Coquand

Pour vous quels sont les éléments essentiels pour qu’une start-up fonctionne ?

Clémentine: Bien choisir son ou sa partenaire est important. Il est d’ailleurs plus important d’être sur la même phase professionnelle qu’amicale avec elle ou lui. Ça n’est pas parce que vous allez monter votre entreprise avec votre meilleur ami que cela va forcément fonctionner entre vous. Après c’est possible et la clé est avant tout la communication, se dire les choses telles qu’on les pense pour mieux avancer !

Coralie: Je dirais également : trouver sa place. Même si on a toutes les deux beaucoup de compétences en commun, on ne pouvait pas tout se diviser en deux, car on a chacune nos propres qualités. On est complémentaire, c’est un atout,  ça nous permet d’avoir une vision globale commune mais avec des échanges fournis puisqu’on ne va pas forcément avoir le même regard sur un sujet. 

Quelle est la prochaine étape pour AŸ Cactus?

Clémentine: Le lancement de notre nouveau produit : des bougies parfumées. On a sélectionné des parfums assez fruités comme la fleur d’oranger ou l’ambre, qui nous rappellent nos origines du sud. On garde cependant le même principe: la conserve, l’étiquette, la personnalisation et l’univers graphique de AŸ Cactus.

Coralie: En réalité il nous fallait un produit qui puisse être exportable. On a de plus  en plus de demandes à l’étranger mais le souci avec le cactus est qu’il ne peut pas passer certaines frontières. C’est difficilement transportable à grosse échelle et surtout la législation de certains continents comme l’Amérique ou l’Asie ne permet pas à la plante de passer la douane.

Clémentine: C’est pourquoi on a pensé à un nouveau produit, un peu plus simple à envoyer en terme de conditionnement et de légalité, mais qui reste malgré tout fidèle à nos valeurs puisqu’on est sur de la bougie 100% végétale, made in Paris et personnalisable. Avec des senteurs du sud, puisqu’on n’était pas trop sûres des senteurs parisiennes !

Coralie : Pollution, pigeon, burger, métro. On pense tout de même à envoyer des bougies parfumées à la  Ligne 13 du métro à l’étranger pour qu’il puisse se mettre en condition! (rires

J’ai une grande question, quelle est votre recette pour garder un cactus en vie ?

Clémentine: C’est très simple, il n’y a rien à faire. (rires) Un cactus ne s’arrose pas, ça se vaporise. En été, toutes les deux semaines lorsque tu vois que la terre est sèche et en hiver une fois par mois grand maximum. Au printemps tu mets un petit peu d’engrais, et au fur et à mesure tu changes le pot afin que les racines puissent se développer et ton cactus grandir.

©Lionel Autran

©Lionel Autran

Si vous aviez un conseil pour les entrepreneurs qui montent leur boite ?

Clémentine : Bon Chance ! 

Coralie: Allez-y à fond !  Si c’est votre passion, alors ça sera génial.

Clémentine: Oui il faut vraiment être passionné, il faut que l’argent ne soit pas le but premier car au début… On ne gagne rien.

Coralie: Cette société est une des plus belles choses que j’ai réalisé dans ma vie donc j’espère qu’un jour ils se diront la même chose.

Clémentine : Complètement d’accord !

[hr gap= »30″]

Plus d’informations sur AŸ Cactus juste ici : 

http://www.aycactus.fr/

[hr gap= »30″]