Du 15 au 25 Juin, s’est tenue la 25ème édition du Festival de courts-métrages à Pantin. Cette année, Côté Court était dédié à Jacques Rivette, l’un des grands mais discrets cinéastes de la nouvelle vague.

« Il faut que ça circule, que ça bouge, que ça vive. Les films actuellement n’ont pas assez de muscles, de chair et de sang. L’ambition de n’importe quel cinéaste devrait être de faire de son film un organisme vivant, de faire en sorte que des choses imprévues soient à même de se produire. »

Côté Court est un festival de courts-métrages oui. Mais c’est surtout l’un des festivals représentant de la meilleure des manières une certaine diversité cinématographique. Le programme de cette année était riche et assez complet. Il comptait parmi la sélection des oeuvres projetées, des propositions artistiques débordantes de créativité.

Entre les fictions, les « pano », les rencontres professionnelles, les concerts live, la projection d’oeuvres expérimentales et la sélection de trois des films de Jacques Rivette; le bonheur de la découverte était à portée de main. Il y en avait pour tous les goûts, pour toutes les sensibilités.

Après chaque projection, le public se retrouvait au bar du cinéma pour débattre sur les films venant d’être projetés. D’autres ont profité de l’ambiance inspirante de ces dix jours pour simplement écrire au bar sans jamais voir aucun film.

Le festival Côté Court, c’est comme une foire d’art contemporain, une exposition d’oeuvres d’arts. Il y règne une fougue  necéssaire et tout aussi urgente à la création et à l’émergence d’un nouveau cinéma. La nécessité de l’instant court et éphémère conduit à la vigilance positive servant ainsi les créateurs. Côté Court, c’était aussi ça : le rendez-vous des cinéastes en ébullition créative.

Cette année nous retiendrons évidemment La révolution n’est pas un Diner de Gala de Youri Tchao Debat, mais aussi La Bande à Juliette de Aurélie Peyre ainsi que Les Bonnes de Soufiane Adel ou encore, Happy We de Louise Narboni.

Côté Court est également une compétition, dont la liste des oeuvres primées est à retrouver en cliquant sur le lien ci-dessous:

PALMARES

cotecourt2016_affiche