Après 10 années de relation ils sont au bord de la rupture. Léo aime Léa et Léa aime Léo mais ils ne se comprennent plus. Dans un élan de désespoir ils décident alors de consulter un psy recommandé par leurs amis.

Lorsque les lumières s’éteignent et que la pièce démarre, on s’attend à assister à une énième comédie romantique où l’on connaît d’avance le dénouement, mais ne jugez pas trop vite. Le psy, incarné par Thibault de Lucy, a la réputation de réconcilier absolument tous les couples qui passent dans son fauteuil, mais sa ressemblance troublante avec Jack Nicholson dans Shining aurait dû nous mettre la puce à l’oreille. Rien n’allait se passer comme prévu.

On ne peut rien vous dire sans tout vous dévoiler, mais il est sûr qu’en plus de maîtriser les codes du théâtre de boulevard, la pièce excelle dans l’art de surprendre son public et, il faut le dire, le laisser sur sa faim, dans le bon sens du terme.

Sur scène, le trio de comédien forme un délicieux cocktail d’humour déjanté et de douce folie : Léa est la femme active pleine de charme, tandis que Léo est attachant par sa simplicité d’esprit et son poil dans la main. Quant au psychologue, suffisant et imprévisible, il permet d’atteindre un paroxysme jubilatoire tout en dévoilant le meilleur coté de ses patients.

Inutile de vous dire que vous allez rire franchement, puisque la pièce est co-écrite par Sacha Judaszko, remarqués dans l’émission On ne demande qu’à en rire  et Vincent Leroy, l’auteur d’ Olivier de Benoist. Bien que les gags ne réinventent pas le genre, le naturel des comédiens, ainsi que le développement pointilleux de l’histoire dote la pièce d’une singularité harmonieuse.

Une comédie romantique sans prise de tête qui mise tout sur la fin. Et si votre couple bas de l’aile, qui sait peut être que la thérapie de Léa et Léo pourrait fonctionner sur vous durant le spectacle.

unspecified-2

Contributrice : Chloé L