Revisiter un opéra-comique en comédie de boulevard ? Un pari risqué mais largement réussi pour les comédiens de la pièce Carmen à tout prix jouée en ce moment au théâtre Trévise.

A peine arrivé dans la salle que l’on nous plante déjà le décor, des banderoles blanches nous indiquent que le théâtre est en grève. Carmen, le célèbre opéra doit se jouer ce soir devant nous mais aucun professionnel du spectacle n’est là pour assurer la pièce, et hors de question pour le directeur du théâtre de rembourser les places aux spectateurs.

C’est dans un joyeux bordel que l’opéra-comique Carmen se jouera avec une troupe improvisée des membres de l’administration et d’un groupe de musiciens trouvés à la sortie du métro, en guise d’orchestre. Une ambiance complètement loufoque avec une Carmen qui apparait sur scène en tenue de guerrière très sexy, un toréador portant un collant bien trop moulant, un directeur radin avec de sérieux airs de Louis De Funès, et un Don José qui n’a pas inventé l’eau chaude.

La pièce se déroule dans un chaos organisé, chaque gag est lancé au bon moment, pour une hilarité générale assurée. Les comédiens sont surprenant par leur double casquette : ils sont aussi bon comédien que chanteur d’opéra. Don José n’est certes pas le personnage le plus aimé de la pièce, mais on a eu un coup de cœur pour sa performance de Ténor, et sa voix a d’ailleurs continué de raisonner dans nos têtes en rentrant à la maison.

Inutile de s’y rendre en robe de gala, mettez vous à l’aise car vous risquez de vous tortiller de rire et transpirer d’émerveillement devant la performance des musiciens et artistes. La troupe maîtrise l’art de la parodie, comme il le prouve notamment dans cette reprise de le thème musicales d’une célèbre série.

On a rit tout le long même si l’opéra n’est pas toujours notre tasse de thé. C’est frais et décalé comme on aime, avec une mention spéciale à l’orchestre trouvé dans le métro !

[hr gap= »10″]

« Carmen A tout prix », d’après l’œuvre de Georges Bizet
Auteure : Sophie Sara
Mise en scène : Manon Savary

Jeudi & Vendredi jusqu’au 25 février 2016

Théâtre Trévise, 14 rue Trévise, 75010 Paris 

[hr gap= »10″]

 Contributrice : Chloé L