Rencontre avec le fondateur de BubbleGlobe autour la nécessité de l’expérience locale, des rencontres et du travail. 

Quel est le concept de BubbleGlobe ?

Bubble Globe est une market place qui met en relation des voyageurs qui souhaitent découvrir une ville de manière originale et plus authentique au travers de visites effectuées par des passionnés locaux. Il y a tous types de visites, centrés sur différentes thématiques: art, culture, gastro… Notre but est de remettre l’échange humain au centre de la visite ! C’est une valeur qui a été un peu perdue avec le tourisme de masse !

Comment l’idée t’est venue ?

Elle est venue lors d’un voyage à New York il y a quelques années. A l’époque je découvrais Airbnb qui n’était pas aussi développé qu’aujourd’hui. J’ai adoré le fait d’aller à la rencontre des gens sur place. Ce voyage a certifié le fait que, plus que la photo à Times Square, ce sont les rencontres, les relations humaines qui rendent un voyage exceptionnel.

logo_bubbleglobe_medium

Dans combien de villes êtes vous à l’heure actuelle?

Pour le moment on est à Paris, Londres, Rome, New York et Barcelone. Et on va très bientôt s’ouvrir à d’autres villes en France : Strasbourg, Lille, Lyon, Toulouse et Bordeaux. Et à l’étranger avec San Francisco et Berlin.

Comment est ce que tu sélectionnes tes guides ?

Quand les personnes veulent devenir guide, ils se rendent sur le site et ont un petit formulaire à remplir avec la thématique souhaitée, le prix etc… Ca nous permet d’avoir une idée de ce qu’ils veulent proposer. On les recontacte et on échange pour construire le projet ensemble. On les accompagne énormément. C’est important qu’eux aussi apprécient l’expérience. Nous ne sommes bien entendu pas fermés aux guides professionnels qui souhaitent tenter autres choses.

Tu n’es donc pas en concurrence avec les autres guides d’agence?

Je pense qu’on est dans un format totalement compatible avec les autres professionnels du milieu. Les gens adoreront toujours des visites classiques qui leur permettront de voir le Louvre ou d’autres monuments. Nous n’essayons pas de changer ça ! Nous sommes simplement plus axés sur l’expérience que la simple activité de loisir.

Capture d’écran 2015-12-18 à 16.08.18

Quel est le quartier que tu adores visiter dans Paris?

Il y en a plein. J’aime Paris pour sa diversité. J’apprécie autant des quartiers totalement hors du temps comme le Marais ou Montmartre que Belleville où le poissonnier gueule et les gens vendent leurs oignions dans la rue. Paris est pleine de charme. C’est drôle car avec BubbleGlobe je continue sans cesse à découvrir cette ville. J’ai notamment découvert qu’ils y avaient des ruches sur le toit de l’Ecole Militaire. On a d’ailleurs pu proposer cette visite sur le site.

C’est plutôt insolite comme visite.

Oui. On souhaite pousser des portes un peu secrètes et mystérieuses. Proposer aux gens de découvrir des villes sous un regard nouveau, à travers des expériences locales mais également des moments de vie. Plus que de découvrir le pain au sens culturel, on emmène les gens faire leur propre croissant derrière une boulangerie par exemple. Et pourquoi pas un jour, suivre une journée d’un ministre ? Le but est de faire découvrir les coutumes, les traditions en plus de l’architecture ou la gastronomie. 

Au départ tu étais tout seul sur ce projet, quel est ton avis sur l’entreprenariat ?

C’est toujours difficile de faire les choses uniquement par soi-même. Il y a énormément de grands entrepreneurs qui ont commencé seuls et qui ont eu du mal à démarrer. A commencer d’ailleurs par Airbnb. Mais il ne faut rien lâcher. J’aime croire que dans l’entreprenariat, il faut créer sa chance ou tout du moins la favoriser. Il faut se donner les moyens de réussir et pour cela qu’une seule solution : le travail. Car après tout, plus tu fais de choses plus tu auras de chance de réussir.

 Culture Sauvage pour Jérémy


Des animaux. Quelque chose de furtif, d’instantané.

[hr gap= »10″]

Rendez-vous vite sur https://www.bubble-globe.fr

[hr gap= »10″]