A l’origine de la création d’une nouvelle application révolutionnaire du sport, rencontre avec Sarah Benoliel, la co-fondatrice de la nouvelle application Get Sporty.

Parle- moi un peu du concept « Get Sporty ».

Get Sporty est une application et un site internet qui permettent de géolocaliser tous les cours de sport sans abonnement à proximité et dans des lieux d’exception. Si on s’aperçoit qu’on a trop mangé à midi : On peut se réserver un petit cours de boxe le soir pour éliminer!

Tu as des cours toute la journée ?

Oui, on a des cours à différentes heures de la journée. Aujourd’hui on a 92 coachs sur la plateforme avec quatre studios et des partenariats avec La Passerelle, le Perchoir ou le Théâtre St Germain qui sont des lieux vraiment atypiques. 

Pourquoi avoir choisi de faire ça dans un cadre insolite ?

On s’est dit que cela permettrait de changer la pratique et la vision du sport. On a envie de proposer autre chose, d’emmener les gens en dehors de l’atmosphère d’une salle de fitness.

Par exemple à la Passerelle, les cours de yoga se font devant l’eau, ça apporte un côté apaisant à la pratique !

Pour un jeune débutant qui s’abonne, quel serait son parcours idéal durant une semaine ? Où l’emmènerais tu ?

Je l’emmènerais au yoga au Théâtre St Germain pour commencer en douceur, le mercredi ça serait cross-fit à Boulogne pour bien transpirer. S‘il a survécu à la veille, le jeudi on partirait faire de la boxe thaï, histoire de se défouler un peu avant la pause du vendredi avec un cours de pilates et le samedi et dimanche un petit yoga et du repos au Perchoir ! Avec tout ça, ça devrait aller après.

Vous montez en parallèle des cours à domicile je crois ?

Oui, ça a débuté il n’y a pas très longtemps. On souhaite mettre en place une sorte de « uber du sport », c’est à dire que les gens puissent géolocaliser des cours de sport autour d’eux, dans des appartements privés. Le but est que tout le monde choisissent des cours ou les accueillent. La personne qui accepte d’accueillir chez elle le coach, ne paye d’ailleurs pas la séance! La proximité est particulièrement importante, les gens ont besoin d’avoir des cours dans un secteur proche ! Avec Get Sporty, ça permettra de pouvoir faire du sport n’importe quand, n’importe où. Une véritable liberté sportive !

11891130_1621779284757241_1599983347001481184_n

Avant de lancer « Get Sporty », tu étais juste passionnée de sport ? Pas prof ?

Non. Avant j’étais en fusion-acquisition dans le milieu de la finance. Dès que j’ai fini mon contrat je me suis inscrite dans une salle de sport et je suis devenue complètement accro. Puis au fur et à mesure, beaucoup d’amis ont voulu faire des cours de sport avec moi, mais sans s’abonner. Ils voulaient juste faire des one shot, passer un moment entre amis, donc on s’est inscrit dans des cours de Zumba à l’unité. C’est de là que j’ai eu l’idée de Get Sporty!

Après je ne suis pas toute seule sur Get Sporty, on est cinq associés. Chacun à une tache bien précise. On a un développeur, un designeur, et aussi un coach sportif ! Ce qui est hyper important puisqu’on a besoin de quelqu’un qui a de l’expérience dans le milieu.

Combien de temps as-tu mis pour créer le projet ?

De l’idée initiale au lancement de l’application et du site, il y a eu un an et demi de travail. C’était long et fastidieux mais on est très heureux du résultat et surtout les retours-clients sont très bons ! Je me suis rendue compte que mon idée n’était pas folle, ça fait du bien.

Selon toi, quel est lélément principal à prendre en compte pour qu’un projet fonctionne ?

S’assurer que le marché existe ! C’est un des éléments essentiels au bon fonctionnement d’un projet. Il y a eu une vraie recherche derrière Get Sporty, de nombreuses études pour savoir ce qui marche le mieux, comprendre les attentes des gens, le secteur… Après bien entendu il faut aussi beaucoup de travail et d’amour !

Culture Sauvage pour Sarah ?

« La savane, la liberté, la danse ! »

[hr gap= »10″]

Rendez-vous sur www.getsporty.fr – Application disponible sur iOS

Retrouvez Get Sporty sur: 

Facebook  Instagram

[hr gap= »10″]