La pièce de théâtre adaptée du célèbre roman de Daniel Glattauer se joue au Ciné XIII Théâtre jusqu’en janvier 2016.

Emmi Rothner, heureuse en ménage, désire résilier un abonnement. Elle se trompe d’adresse mail et envoie son mail de résiliation à un certain Léo Seigner, psychologue du langage. Une correspondance pleine de rebondissements débute alors entre eux.

L’écriture est drôle, délicate et touchante. Elle met en lumière ce que l’on n’oserait jamais s’avouer dans une relation amoureuse.

Les personnages sont bien construits. Leur caractère bien spécifique permet, grâce au jeu des acteurs, de s’identifier rapidement à ces deux personnages et de rentrer pleinement dans l’histoire. On attend avec Emmi les mails de Léo qui tardent à arriver. On est agacé avec Léo. On rit de leur maladresse. On est suspendu au fil de cette toile qui les lie.

On prend conscience que l’Amour n’a pas d’âge, pas de bienséance, pas d’éducation. Il s’installe sans prévenir et nous prend le coeur même si les règles imposées par la société le voudraient autrement.

La mise en scène permet de comprendre rapidement qu’il s’agit d’une correspondance « e-maïlique ». Elle est simple mais efficace. Elle met en valeur les acteurs qui portent bien la pièce.

12120131_886048154820145_4216871079918565284_o

Le mobilier choisi est très ingénieux. Il permet un changement de décor rapide et s’inclut agréablement à la mise en scène. Il nous donne l’impression que tout se fait et se défait en un clin d’oeil. S’emboitant se déboitant au rythme des scènes, il nous suggère la mentalité et la culture de la nouvelle génération où la rapidité prime sur tout le reste.

La lumière permet de signifier les différents espaces virtuels et, d’identifier, encore une fois rapidement, les humeurs des personnages. Les costumes sont finement pensés. Un joli camaïeu de Jaune de gris et de blanc insiste sur l’aspect virtuel de cette pièce de théâtre.

La pièce parle de la naissance des sentiments amoureux entre deux êtres. A l’heure où les sites de rencontrent fourmillent, il est drôle d’assister « en direct » aux conséquences possibles de ce type de rencontre. Un Léo qui essaie de se débarrasser d’un ancien amour et une Emmi heureuse en ménage qui fini par tomber amoureuse de ce psychologue du langage.

Une pièce d’une fraîcheur venue d’ailleurs, des acteurs émouvants qui nous tiennent suspendus à leurs lèvres pendant 1h15. « Quand souffle le vent du Nord » est une fabuleuse comédie de meurs qui offre un délicat moment de divertissement.

http://www.billetreduc.com/142574/evt.htm

Compagnie Talon Pourpre

Mise en scène: Judith Wille

Artistes: Stéphane Duclot et Caroline Rochefort