C’est en voyant la photo d’une moto dans une piscine qu’on s’est arrêté sur la page Facebook de la déjantée Clever School. Ni une, ni deux on a rencontré l’un des membres, Nicolas, pour qu’il nous en dise plus sur cette bande de potes. 

Qu’est ce que Clever School? 

C’est avant tout une bande de potes qui se connaissent depuis tout petit, qui sont fans de sports extrêmes et qui comme beaucoup de jeunes ont eu envie de se créer un nom de team et une page Facebook sur laquelle poster ses délires… Je filmais beaucoup toute l’équipe pendant nos vacances, nos sessions de ride, nos soirées et ça a petit à petit pris de l’ampleur !

J’ai vu les vidéos des vacances de cette année! Ca avait l’air plutôt sympa…

Lorsqu’on part en vacances, c’est toujours ce qui nous ressemble le plus! La fête, les filles, le sport extrême et l’alcool mais pas la drogue. Après on ne revendique pas non plus qu’on s’arrache complètement la tête. Ce que j’aime bien dire souvent c’est qu’on est trop sportif pour être fêtard mais trop fêtard pour être sportif. Si tu veux on est entre les deux, on reste mesuré sur tout ce qui est boisson et risques en tout genre.

J’ai quand même vu une motocross dans une piscine sur l’une de vos photos! 

Ca c’était pour se marrer. On ne s’est pas du tout jeter dedans avec. Elle était foutue et pratiquement démontée donc on l’a juste mise dans la piscine mais il n’y avait pas d’essence ni d’huile. Généralement les villas qu’on loue s’en sortent intactes, on reste respectueux des lieux où on tourne! Bon les oreilles des voisins… Je n’en parle pas.

11218159_10207366144169976_3554829529125744126_n

Plus que filmer, vous organisez aussi des soirées!

Exactement. En réalité, on a commencé à créer nos propres évènements parce qu’on n’arrivait pas à se retrouver dans le monde de la nuit. Pour être franc on trouve que c’est de la merde! C’est toujours toute une organisation pour sortir en boite par exemple. Tu ne peux pas entrer si tu n’as pas de nanas avec toi ou si tu n’es pas assez bien habillé et même si tu as tout ça : il y a encore des chances que tu te fasses recaler car tu n’as pas la bonne tête. Tout ça pour entrer dans une boite où tu vas payer une blinde ta bouteille et te prendre la tête avec les vigiles si tu ne fais pas « bien » la fête comme il faut. Après je le dis on est les premiers à se faire recaler ou se faire virer.

Donc pour toi, quelle est la vraie définition de « faire la fête »? 

De la liberté! Au départ beaucoup de gens nous disaient que si on se lançait dans les soirées qui ressemblaient à nos vidéos, ça serait n’importe quoi. En réalité, plus les gens sont conscients que dans nos soirées il peut aussi bien y avoir des gens déguisés, des motocross, des skates, une piscine ou des mecs à poil plus ils se sentent totalement libres de faire la fête et sont détendus.  Ca ne leur donne pas envie de faire n’importe quoi mais de s’éclater tout simplement. Sans rester constamment sur fixer sur Snapchat ou d’autres réseaux !

11924823_10207366168450583_3985257317319502224_o

Vous qui vous êtes fait connaître sur les réseaux sociaux, quel est ton avis dessus?

Je trouve les réseaux sociaux très biens. Après l’excès n’est jamais bon dans quoi que ce soit! Etre connecté et découvrir de nouvelles choses à une rapidité incroyable c’est top mais ça ne veut pas dire qu’il faut devenir ultra-connecté. Il y a également ce côté égocentrisme et star system qui est un peu dérangeant. Beaucoup de gens se sentent importants dès qu’ils sont suivis, même s’ils ne font rien dans leur vie. Pour notre part, on ira jamais sortir qu’on est géniaux parce qu’on a une dizaine de milliers de fans, il faut garder les pieds sur Terre, on se contente juste de s’éclater avec eux qu’ils soient deux ou dix milles!

Vous n’en faites d’ailleurs pas régulièrement des soirées, c’est un choix personnel? 

Oui et aussi financier. On a envie que chaque soirée soit exceptionnelle et offre au gens un peu de rêve. Si on faisait ça chaque semaine, je suis sûr qu’on finirait par tomber dans un format sympa mais répétitif.  Et l’argent sort de notre poche donc pour le moment on met aussi des sous de côté pour pouvoir revenir avec un bel évènement ! On travaille notamment incognito, sans le nom de la Clever School, avec la SNCF pour des évènements avec des CE pour pouvoir investir dans notre propre projet très bientôt.

Un projet?

On ne l’a pas encore annoncé mais on prépare un gros évènement d’ici décembre. Une soirée qui serait 100% comme on l’aimerait. Vraiment mettre en avant le sport extrême à l’intérieur du monde de la nuit, avec une liberté totale! Je n’en dis pas plus pour le moment.

Quel est à ce jour votre meilleur souvenir dans toutes ses soirées? 

On a organisé pour le FISE (Festival International de Sport Extrême) leur after-party. C’était un dimanche soir donc on n’était pas ultra rassuré et au final c’était une grosse éclate. Les meilleurs rideurs Bmx et skate étaient là et je me souviens que le lendemain matin l’un d’eux était sur le plateau de MCS Extrême et s’était excusé en disant qu’il avait fait la meilleure soirée de sa vie la veille donc qu’il était encore crevé. On était comme des fous quand on a vu ça!

La Culture Sauvage pour Clever School?

« Une ouverture d’esprit sur beaucoup de choses sans avoir de limites! »

11999005_10207366168250578_488681428870946146_n-2Retrouvez la Clever School sur FB