Ce week-end se déroulait la 16e édition de Rock en Seine. Le festival a réuni cette année 90 000 festivaliers qui ont pu écouter des têtes d’affiche comme Liam Gallagher, Thirty Seconds to Mars ou Die Antwoord et découvrir de nouveaux talents sur les scènes plus intimistes. On était au Domaine de Saint-Cloud vendredi et samedi alors c’est le moment de vous révéler les 5 concerts qui nous ont marqués.

George FitzGerald

© Christophe Crenel

On a bien commencé notre soirée avec le live de l’anglais George FitzGerald que l’on découvrait pour la première fois sur scène. Le producteur de musique electronique est venu défendre son très réussi deuxième album All That Must Be, pour lequel il s’est notamment entouré de Tracey Thorn, Bonobo et Lil Silva. Son set était un sans-faute, entre moments planants, chill et la voix envoûtante de la chanteuse venue l’accompagner pour l’évènement.

Parcels

© Olivier Hoffschir

Après avoir fait danser Dour, où nous les avions rencontrés, les 5 rockeurs australiens de Parcels ont remis ça à Rock en Seine avec un show tout en good vibes qui sentaient bon les seventies. Révélé en France par le titre « Overnight », produit par les Daft Punk, le groupe a confirmé son talent, son énergie et son côté un peu freak sur la scène de la cascade. Le public était totalement conquis et nous aussi.

Et si vous n’avez pas encore eu la chance de voir Parcels en live, vous pouvez toujours vous rattraper le 13 novembre prochain à l’Olympia.

Yelle Club Party

© Christophe Crenel

Elle a rempli le Badaboum trois fois en début d’année, elle a joué dans la série d’Arte « J’ai deux amours » et son nouveau single « OMG!!! » est sorti il y a quelques petits jours à peine, 2018 pourrait bien être l’année de Yelle. En attendant un éventuel prochain album – on croise les doigts – la chanteuse était sur la scène du Bosquet vendredi soir à Saint-Cloud et a assuré le show. Pendant près d’une heure, elle a enchaîné ses tubes et a fait bouger notre bassin comme il se doit. C’était complètement fou et on hâte de remettre ça.

Royaume

Après avoir gagné le concours des Inrocks Lab en 2016, Royaume a sorti un EP remarqué il y a quelques mois, Again. Le duo, composé de la chanteuse franco-japonaise Yumi et le producteur Moon Boy, était sur la scène Firestone samedi en début de soirée. Ils ont réussi à convaincre sans mal la foule avec leurs titres qui mêlent pop, hip-hop, electro avec brio.

Charlotte Gainsbourg

© Christophe Crenel

La tête d’affiche que l’on attendait avec pas mal d’impatience est montée sur la scène de la cascade le samedi à 22h, devant un parterre de gens totalement acquis à sa cause. Charlotte Gainsbourg a livré un show puissant d’abord par sa scénographie très efficace (néons et miroirs qui pivotent étaient de mise) et par sa présence aussi affirmée que discrète. En dédiant son concert à sa sœur Kate, l’émotion était aussi bien présente et sa setlist a alterné ses derniers tubes et ses classiques indémodables comme « Charlotte For Ever »et « Lemon Incest » de son cher papa. Un très beau moment.