Oubliez Netflix, Amazon & co, la série à binge watcher absolument se trouve du côté de BBC America (à qui l’on doit la très réussie Orphan Black). Son nom ? Killing Eve. Et si ce nom vous évoque quelque chose, c’est normal. La série connaît un très beau succès depuis la diffusion de son premier épisode le 8 avril dernier. Ses audiences n’ont cessé d’augmenter pour atteindre plus d’un million de spectateurs pour le final le 27 mai. Elle bénéficie même du très haut score de 97% sur le site Rotten Tomatoes. Alors il est temps de vous dire pourquoi ce succès est complètement mérité.

Eve Polastri (Sandra Oh) est agent du MI-5. À son grand regret, elle est plutôt confinée à un travail de bureau et n’est pas beaucoup sur le terrain. Lorsqu’elle se retrouve face à l’œuvre de la redoutable tueuse Villanelle (Jodie Comer), son quotidien va être bouleversé. Un véritable jeu du chat et de la souris se met en place entre les deux femmes jusqu’à la confrontation inévitable.

Basé sur les romans de Luke Jennings, Killing Eve a été adaptée pour le petit écran par Phoebe Waller-Bridge, ce qui constitue déjà l’un des points forts de la série. Si vous ne connaissez pas cette formidable personne, sachez qu’elle est à l’origine de l’une des meilleures séries de ces dernières années, à savoir Fleabag. Elle avait auparavant fait ses armes avec Crashing, dont elle était l’héroïne principale, la créatrice et la scénariste et on avait pu la voir dans le rôle d’Abby Thompson dans Broadchurch.

Pour Killing Eve, elle endosse également les casquettes de showrunneuse, productrice et scénariste pour notre plus grand plaisir. Dès le premier épisode, on reconnaît immédiatement sa brillante plume qui sait mêler la comédie et le drame avec des dialogues aussi percutants que savoureux. Si l’on s’esclaffe au bout de quelques secondes, la fin du premier acte nous laisse plutôt sans voix. Et c’est sur ce registre que va constamment jouer Phoebe Waller-Bridge pendant les 8 épisodes de Killing Eve. L’humour est noir, l’émotion est soudaine et la tragédie n’est jamais loin.

Grâce à cette écriture moderne, la série revisite avec brio le thriller d’espionnage qui manquait jusque-là cruellement d’inventivité et réussit un tour de force impressionnant et addictif. En mettant tout d’abord deux femmes aussi puissantes dans les rôles principaux, la donne ne pouvait que changer. La relation entre Eve et Villanelle est l’une des plus complexes et des plus réussies que l’on ait pu voir à l’écran. Chacune bardée de failles, les deux héroïnes tentent de combler un manque certain dans leur vie qui n’est pas si évident à identifier.

Si Villanelle paraît aussi froide et calculatrice, c’est bien que quelque chose se cache là-dessous. Et si Eve s’ennuie autant dans sa vie professionnelle et personnelle, c’est forcément qu’il y a anguille sous roche. La rencontre de ces deux personnalités explosives ne pouvait donner lieu qu’à des scènes incroyables et la promesse a été tenue. L’empathie que l’on ressent pour Eve mais aussi pour Villanelle (oui, on peut vous assurer que vous aimerez cette serial killeuse autant que nous) ne se dément jamais jusqu’au cliffhanger final parfait qui nous fait passer par tous les stades émotionnels. 

Il est impossible de parler de ces personnages sans évoquer leurs interprètes qui livrent des performances au-delà de la perfection. Après des années de bons et loyaux services dans Grey’s AnatomySandra Oh trouve enfin un premier rôle qui lui va à ravir (elle a tout de même attendu 30 ans pour le décrocher) et lui permet de dévoiler une facette inédite de son talent. L’autre grande révélation du show est bien sûr Jodie Comer qui crève littéralement l’écran. On avait pu la voir dans les séries The White Princess ou Thirteen mais devenir une tueuse en série était clairement l’opportunité de sa vie.

Il serait injuste d’oublier les géniaux David Haig, Fiona Shaw ou encore Kim Bodnia qui bénéficient de seconds rôles très bien écrits. Une dernière preuve du succès de la série est son renouvellement déjà acté pour une saison 2 que l’on attend avec grande impatience. Vous avez donc à peu près un an pour vous y mettre. Vous ne le regretterez pas, promis.


La première saison de Killing Eve est disponible sur BBC America et devrait être diffusée bientôt sur Canal +