Souvenez vous, c’était en mars 2018. Une cinquantaine de résidents de Keynsham, en Angleterre, avaient lancé la première “ Plastic Attack ”. Ils s’étaient rendus dans l’enseigne de grande distribution Tesco pour faire leurs courses, comme à leur habitude. Sauf qu’une fois sortis de la grande surface, ils s’étaient armés de ciseaux et de cutters pour dépouiller tous leurs achats de leurs emballages inutiles. En quelques minutes, ils étaient parvenus à remplir trois chariots entiers de déchets plastiques inutiles, les mêmes qui causent une pollution sans précédent sur nos terres et dans nos océans. 

Rapidement, l’opération qui visait à dénoncer ce gâchis de matière première et le suremballage auquel s’adonnent bon nombre de grandes surfaces a été relayée par les médias et les réseaux sociaux. Elle a même donné lieu à une pétition en Angleterre réclamant une loi contre tout emballage non recyclable d’ici 2022, qui a obtenu une réponse du gouvernement.

L’image contient peut-être : texte

Le mouvement écolo Plastic Attack prend de l’ampleur dans le monde entier, et il sera bientôt à Paris. En effet sur Facebook, un événement donne rendez-vous à tous les potentiels participants le 2 juin devant un supermarché parisien (le lieu exact ne sera révélé que 48h à l’avance pour éviter tout débordement) afin de jeter le plastique en trop présent dans leurs courses. Une action pacifiste qui vise l’éveil des consciences !

Mais l’objectif à plus long terme des militants parisiens est avant tout de lancer une pétition contre les emballages plastiques à usage unique, de constituer un réseau de citoyens et de préparer les troupes pour le World Cleanup Day, une journée de ramassage de déchets qui aura lieu le 15 septembre prochain dans le monde entier. L’occasion pour participer à une opération choc, qui a à cœur de faire changer les choses et les habitudes de chacun.