Pour le bien de votre mental et de votre énergie intérieure (au final, COCY c’est un peu du para-médical), il est important de renouveler de manière régulière la playlist de votre téléphone avec de nouveaux albums ou EP qui méritent clairement votre attention. Alors que vous soyez plutôt électro, rock ou chanson française, on s’efforce de vous faire découvrir chaque semaine des nouveautés afin que vous puissiez vous immerger dans des sonorités agréables et addictives. Alors voici notre sélection pour cette semaine

Astre

Erase Everything (EP)

Erase Everything, c’est l’EP qui marque le passage de l’âge adolescent à l’âge adulte pour Astre. Le jeune musicien dévoile ici un univers envoûtant, composé de sons acoustiques teintés de subtiles notes électroniques et pop. Cinq titres dans lesquels se mêlent des mélodies langoureuses et des propositions électro plus marquées. Et où résonnent des voix élégantes, à la fois douces et puissantes, comme un chant de sirènes. Un EP qui navigue avec talent entre deux eaux. À découvrir.


Jaffna

Retrograde (EP)

Jaffna, c’est Stan et Bravin, un duo electro-pop qui fait des étincelles. Les deux frenchies livrent ici un deuxième EP gorgé de sons rétro, qui nous rappellent les sonorités de nos jeux vidéo préférés des années 90. Une sublime maîtrise technique qui donne naissance à cinq morceaux tour à tour dark et légers. Mention spéciale à l’irrésistible collaboration avec l’ensorcelante voix de la chanteuse Dyllan. Un EP qui tient toutes ses promesses, jusqu’à la dernière note de Wish You Knew. Une invitation au voyage à travers le temps et l’espace.


Whyte Horses

Empty Words (Album)

Groupe énigmatique de pop indé-psyché de Manchester, Whyte Horses livre avec Empty Words un deuxième album composé de 16 chansons définitivement réjouissantes et qui nous plongent dans leur doux monde chimérique et psychédélique. Des sonorités câlines entre cordes et cuivres qui nous ramènent sur la pelouse de Woodstock en 1968.


Fastlanes

Just Landed (Album) 

Fastlanes, c’est le résultat d’une rencontre entre le hip-hop américain et le savoir-faire français. C’est en 2015 que Baptiste et Maxime, qui font déjà danser le monde de la house parisienne sous le nom de Cheaper Shepherd, contactent CANS et D-Johns, deux MCs américains. De cette collaboration atypique naissent 10 titres qui conjuguent avec talent des sonorités electro, des racines hip-hop et quelques touches rap bien senties. Un album au bon goût du hip-hop des années 90. Planant.


Aloha Orchestra

Leaving (Album)

Un premier album, c’est toujours un défi pour un jeune groupe qui part à la conquête de son public. Mais Aloha Orchestra parvient à relever ce défi haut la main avec Leaving. À travers ces 12 titres, le groupe nous dévoile sa pop rêveuse et énergique. Un album idéal pour rythmer nos prochaines soirées d’été. Déjà adoubés par Julien Doré, dont ils ont fait plusieurs premières parties, les cinq multi-instrumentistes ne sont pas prêts de quitter le haut de l’affiche.


Foé

Îl (Album)

Autre premier album réussi, celui du jeune chanteur toulousain Foé. Îl, c’est un condensé de textes bruts, poétiques et puissants, posés sur des mélodies sublimes où s’accordent piano et ordinateur. Un mélange abouti entre variété française, slam et sonorités modernes et electro. Des airs de Brel et de Stromae chez ce jeune talent devant qui s’ouvre une jolie carrière. Si vous étiez déjà séduit par l’envoûtant « Bouquet de Pleurs », son premier single en piano-voix, vous ne serez pas déçu par la fougue de ce premier album. À suivre de très près.


Agua Roja

Roses (EP)

On termine cette sélection avec le grand retour du trio Agua Roja, qui dévoile son second Ep, Roses. Après quatre années d’absence, c’est un retour réussi pour le trio électro-pop français mené par la voix puissante de sa chanteuse, November. 5 morceaux marqués par des influences pop et indie et la fraîcheur de la jeunesse. On en redemande. Coup de coeur pour « Be Alone » et son clip sublime, qui ouvre la fête entre joie et mélancolie.