Parce qu’en ces temps robustes et hivernaux, il a fallu trouver une parenthèse de soleil et de chaleur sans partir très loin. Et une fois n’est pas coutume chez COCY, c’est en se réchauffant l’estomac que nous avons voyagé pour oublier le temps de quelques bouchées la grisaille parisienne. On enfile son manteau, direction les saveurs de Tel Aviv dans le 4e arrondissement parisien pour découvrir le paradis gustatif de Miznon.

Depuis son ouverture en 2013, le succès de cette adresse pleine de cœur n’a cessé de grandir. Si bien que tous les Parisiens ont fini par adopter la cantine méditerranéenne par excellence en seulement quelques semaines. Chez Miznon, c’est bruyant, ça crie de partout et on dévore tout ce qui passe entre nos mains avec nos doigts. Pas de subtils raffinements dans l’assiette ni dans le service, on souffle dans une trompette pour annoncer votre tips et on hurle votre prénom pour servir votre commande (à vous de faire signe pour cueillir votre petit bijou gustatif). 

En plus d’être chaleureux au possible, tout est merveilleusement bon chez Miznon. Car c’est grâce à Eyal Shani, médiatique chef israélien à lunettes bleues, que les pitas chaudes et gourmandes ont envahies le quartier. Après avoir connu un succès fulgurant en Israël, le chef est parti à la conquête de notre capitale pour nous apporter un concept multi-culturel, intergénérationnel et une clientèle internationale dans un établissement gourmand. 

Une publication partagée par Bo Bech (@bobech) le

On paye certes un petit peu plus cher qu’à côté, mais le résultat est au rendez-vous. Les cuisiniers, pour la plupart originaires d’Israël, s’affairent derrière leur comptoir ouvert sur la première salle. Entre pita façon kebab d’agneau, coriandre et menthe fraîche, ratatouille, merlu finement pané, coriandre et tomate crue, c’est aussi la recette au bœuf bourguignon qui surprend. Pour les végétariens ou les gourmands, c’est le choux-fleur braisé simplement agrémenté d’un filet d’huile d’olive, de fleur de sel et de poivre ou encore la patate douce, qui saura ravir les cœurs. 

Chez Miznon, on y va les yeux fermés ! 

Entrées 4 à 5,50 €, plats 9,50 à 12 €.


Miznon

Ouvert du dimanche au vendredi de 12h à 23h

22 rue des Ecouffes, 75004 Paris