« Hello World » ou les premiers mots écrits par un programme informatique que beaucoup de développeurs connaissent. Désormais, ces mots correspondent également au titre d’un album un peu particulier puisqu’il s’agit du premier opus composé par une Intelligence Artificielle.

Attention, nous venons de faire un bond dans le futur ! Depuis ce vendredi, il est possible d’écouter sur toutes les plateformes de streaming quinze titres composés par l’I.A Flow Machines et une flopée d’artistes (en chair et en os).

En effet, dirigé par le compositeur Benoît Carré, le collectif artistique SKYGGE a invité des artistes tels que Stromae, The Pirouettes, Michael Lovett ou encore Kyrie Kristmanson à livrer leurs inspirations, influences et autres contenus audio dans un programme afin que celui-ci en ressorte des morceaux complets et inédits. Après avoir analysé le schéma commun entre tous les éléments fournis, l’ordinateur a été capable de créer un titre de toute pièce en restant fidèle à l’univers du musicien.

Ce dernier a alors pu modifier à sa guise les compositions musicales proposées par l’I.A (suppression ou ajout de voix) et voir naître une chanson finale placée sous le signe de la collaboration artistique entre un ordinateur et un être humain. Car si la machine possède une capacité technique très précise, l’artiste, lui, est présent pour mettre de l’âme à la composition. 

Ainsi, l’expérience a donné naissance à l’album « Hello World », qui interpelle notamment… par sa qualité ! Sonorités électriques et ambiances diverses se mêlent durant presqu’une heure. Un résultat envoûtant. 

On vous laisse juger par vous même.