La série d’Amy Sherman-Palladino a remporté deux Golden Globes dimanche dernier. On vous dit pourquoi il faut absolument la découvrir.

Le 7 janvier dernier, la cérémonie des Golden Globes n’a pas seulement sacré Big Little Lies et The Handmaid’s Tale côté séries. Elle a également permis à Rachel Brosnahan et Amy Sherman-Palladino de repartir avec la prestigieuse statuette dorée pour l’excellente série The Marvelous Mrs Maisel. Si vous êtes passé à côté de ce petit bijou télévisuel diffusé sur Amazon, on vous donne 3 bonnes raisons de vous y mettre sans plus tarder.

1 – Parce que c’est girl power

Si le nom Amy Sherman-Palladino ne vous dit rien, vous connaissez forcément la série qui l’a fait connaître, la très populaire Gilmore Girls. Habituée à mettre en avant des personnages féminins, la scénariste, réalisatrice et productrice a imaginé une nouvelle héroïne déjantée et attachante dans The Marvelous Mrs Maisel.

L’histoire se situe en 1958 et suit le quotidien au départ bien rangé de Midge Maisel, mariée, deux enfants et vivant confortablement dans un grand appartement de l’Upper West Side. Tout va pour le mieux jusqu’à ce que son mari la quitte pour sa secrétaire et qu’elle décide de se lancer dans le stand-up. En choisissant cette période où l’apparence des femmes comptait certainement plus que leur intelligence, Amy Sherman-Palladino propose le destin d’une femme moderne qui cherche à s’affranchir de toutes ces règles absurdes imposées implicitement ou non par la société.

Même si elle garde elle-même des préjugés liés à son éducation, Midge se démarque des autres par un humour qui fait mouche et qui lui permet d’imposer son opinion. C’est une femme qui se prend en main, qui travaille et qui n’a pas peur de monter sur scène pour secouer un peu son public. À la fin de l’épisode 7, elle n’hésite d’ailleurs pas à pointer du doigt cette inégalité persistante entre les hommes et les femmes : « Pourquoi devons-nous prétendre d’être stupide alors que nous ne le sommes pas ? Pourquoi devons-nous prétendre d’être désolées alors que nous n’avons pas à l’être ? ».  Un discours qui fait forcément du bien à entendre.

2 – Parce que c’est hilarant et feel good

En plus de célébrer les femmes comme il se doit, les 8 épisodes de The Marvelous Mrs Maisel sont drôles. Le duo que forme Midge et sa manager Susie Meyerson nous offre des moments très souvent hilarants. Tout comme les parents de Midge qui semblent sortis tout droit d’une autre planète et dont les réactions sont constamment en décalage avec les situations. Les dialogues sont toujours bien sentis, à la fois percutants et émouvants.

Ce qui distingue aussi The Marvelous Mrs Maisel de ses consœurs télévisuelles, c’est son côté feel good indéniablement contagieux. La BO de la série, composée exclusivement de pépites musicales des années 1950-60, nous plonge dans une ambiance vintage qui donne envie de danser, de se marrer et de (re)trouver le sourire.

3 – Parce que le casting est impeccable (et que Rachel Brosnahan a enfin un premier rôle)

Alex Borstein et Rachel Brosnahan © Amazon

The Marvelous Mrs Maisel ne serait pas aussi marvelous sans sa créatrice et sans son interprète Rachel Brosnahan. Depuis qu’on l’a découverte dans le rôle de Rachel Posner dans House of Cards, ce n’était qu’une question de temps avant qu’elle ne trouve un premier rôle à la hauteur de son talent. C’est (enfin) chose faite avec Midge Maisel, un personnage que lui va à merveille et qu’elle incarne à la perfection. On parie que son Golden Globe n’est que le début d’une reconnaissance bien méritée.

Le casting qui entoure Rachel Brosnahan est lui aussi impeccable. Tony Shalhoub, inoubliable interprète d’Adrian Monk, la fabuleuse Alex Bornstein, Marin Hinkle, Michael Zegen, Jane Lynch (le temps d’un épisode)… Une équipe attachante qui donne au show tout son charme et que l’on a hâte de retrouver pour la saison 2 qui a d’ores et déjà été commandée par Amazon.


Pour regarder la saison 1