Hourra !

Ce début d’année 2018 commence avec une bonne nouvelle. Depuis le 1er janvier, l’Islande est devenu le premier pays à interdire officiellement les écarts de salaire entre les hommes et les femmes, à travail égal. Votée en 2017, cette loi s’applique à toutes les entreprises de 25 salariés et plus. Si l’une d’entre elles ne respecte pas cette obligation, les employés ont la possibilité de la poursuivre en justice et de l’amener à payer une amende.

Comment faire pour être sûr que la loi est bien respectée ? Les sociétés devront demander à l’État une certification qui assure que l’égalité salariale est honorée. Acquise pour seulement trois ans, la certification doit ensuite être renouvelée. Cette nouvelle législation s’inscrit dans un programme d’égalité entre hommes et femmes que le pays veut atteindre à l’année 2022.

Une initiative totalement positive qui nous rappelle que la France a malheureusement un train de retard sur ces problématiques. N’oublions pas que chez nous, l’écart des salaires peut atteindre jusqu’à 18,6% selon l’Observatoire des inégalités et ne semble pas vouloir baisser. L’Islande continue donc à montrer l’exemple après avoir lancé une action – reprise en France le 3 novembre dernier – qui incitait les femmes à s’arrêter de travailler à la date symbolique où elles commencent à le faire « bénévolement ».