Le chanteur a enflammé la scène de l’ancien Bercy le 15 décembre dernier et il remet ça dans 2 jours.

Depuis sa victoire à Nouvelle Star en 2007, Julien Doré a clairement fait du chemin. Après trois albums et des tubes comme « Les Limites » et « Kiss me Forever », le chanteur est revenu en grande forme l’année dernière avec son opus &. Pour le défendre, il est parti sur les routes de France pendant près de 10 mois pour finir en beauté sur la scène de l’AccorHotels Arena.

Le 15 décembre dernier, Julien Doré se produisait dans l’enceinte de l’ancien Bercy, qui affichait archi complet pour l’occasion. Après une première partie assurée par Aloha Orchestra, le chanteur est apparu à 20h45 sur la scène conçue en forme de guitare, terminée par une grande esperluette dans le fond. Dès le premier morceau, « Le Lac », Julien Doré donne tout et le public est immédiatement conquis. Le chanteur a de l’énergie à revendre, et ça se voit. Il nous dit qu’il a longtemps rêvé de ce concert et on a aucun mal à le croire.

© Fanny Hubert

S’enchaînent plusieurs titres phares comme « Coco Câline », où un panda fait le show avant d’être gentiment expédié par Julien Doré. En showman parfait, le chanteur fend la foule et se hisse à la rambarde d’un gradin pour être au plus près de ses fans – dont la tranche d’âge va de 7 à 77 ans. Il s’amuse, se lâche, fait envoyer des ballons roses et profite de ses 20 000 personnes venues pour le voir.

Commence ensuite le deuxième acte du concert où le chanteur se place au piano, au bout de la scène, avec quelques musiciens. Après « Magnolia », « Mon écho » et « Porto-Vecchio », il est rejoint par Louane pour une interprétation tout en douceur d’un morceau de la chanteuse, écrit et composé par Julien Doré himself  : « Nuit Pourpre ». La deuxième partie du show s’achève par un hommage à Johnny Hallyday, avec quelques paroles fredonnées de « L’Idole des jeunes ».

© Goledzinowski

Julien Doré sort de scène, se change et revient pour un enchaînement de ses plus belles ballades. Mention spéciale à la version live de « Sublime & Silence », où le piano du chanteur et les guitares de ses musiciens se mêlent pour un moment d’émotion d’une puissance folle. Frissons garantis.

Après « De mes sombres archives », il est temps pour Julien Doré de quitter la scène et de revenir pour un double rappel sous les applaudissements du public. Une reprise d’ « Aline » de Christophe suivie d’une interprétation de « Paris-Seychelles », clôturent le show. Le chanteur fait un dernier tour de piste sur sa moto et salue non sans émotion les spectateurs pendant de longues minutes avant de se retirer.

Le 20 décembre prochain, Julien Doré remet ça avec une seconde et dernière date à l’AccorHotels Arena qui sera également la dernière date de sa tournée. Il reste encore des places en fosse, ne ratez pas cette chance.


Plus d’infos