Ça y est, il est lancé ! Un mois avant Noël, la plupart des enseignes commerciales pratiquent des réductions partout en France. Pour la première fois utilisée dans les années 1960 aux Etats-Unis, le Black Friday correspond initialement à une journée de soldes au lendemain du repas de Thanksgiving.

Seulement en France, pas de Thanksgiving au programme sauf pour les expatriés, alors comment ce rendez-vous américain est-il apparu chez nous ? Comme très souvent la réponse est simple et tient en un mot : Internet. En effet, de grandes enseignes comme Amazon, Cdsicount ou encore Apple ont commencé il y a quelques années à pratiquer des réductions uniquement sur leurs plateformes digitales françaises, proposant des baisses de prix plus qu’intéressantes aux internautes habitués aux traditionnelles soldes d’hiver et d’été.

En un clin d’oeil, de nombreuses autres marques ont alors fait le choix de participer à l’opération permettant ainsi au Black Friday de tranquillement sortir de son confort web pour gagner peu à peu une place de choix dans les magasins physiques. 

Un jour de soldes supplémentaire : une bonne ou mauvaise nouvelle ?

Enfin l’occasion de changer de portable ? Ou de TV ? Moment idéal pour commencer à acheter ses cadeaux de Noël ? Ou nouveau moyen de pousser la population à surconsommer ?

Deux écoles s’affrontent sur le sujet. Si des entreprises comme la Redoute, Fnac et Habitat sont clairement partisanes du Black Friday, d’autres s’avèrent beaucoup plus septiques quant à cette surenchère de promotions.

A tel point que certaines n’hésitent pas à fermer leur e-commerce pour cette journée particulière. C’est notamment le cas de La Camif, une entreprise française de vente aux particuliers spécialisée dans l’équipement de la maison et de la personne. Via la création d’un mouvement #Ondonnetout, l’enseigne affiche sa volonté de promouvoir une consommation plus responsable, réfléchie et a décidé de ne vendre aucun de ses produits en ce 24 novembre 2017.

Seule la phrase : « Nous ne vendons rien. Vous n’achetez rien. » est affichée lors de la connexion au site.

A l’heure où les alertes sont nombreuses quant à l’avenir de la planète et des conséquences du nombre de déchets produits par la population mondiale, on peut effectivement s’interroger sur la légitimité d’une action commerciale telle que le Black Friday.

Car s’il est évident qu’il est important d’offrir et de s’offrir de beaux cadeaux, il est parfois sage de se poser la question de leur nécessité avant de passer à l’acte d’achat. Au final, avez-vous réellement besoin de ce nouveau téléphone ? 

Et vous ? Plutôt pour ou contre ?