Après s’être produit en avril dernier aux Étoiles, Alex Aiono était de passage à Paris hier pour un show avec VSO x Maxenss. Le jeune américain s’est fait connaître grâce à ses mashups diffusés sur sa chaîne YouTube. Il a très vite cumulé des millions de vues notamment grâce à sa reprise de « One Dance » de Drake, écoutée par plus de 59 millions de personnes. En février 2017, il sort son premier morceau original, « Work the Middle », et a sorti deux autres singles depuis. Il sera en tournée aux États-Unis au début de l’année 2018. Rencontre.

2017 a été une année bien remplie pour toi. En 2018, tu prépares une tournée en Amérique. Comment tu vis tout ça ? 

C’est super ! C’est la première fois que je suis aussi occupé et ça va continuer. Il y a toujours plus de travail, plus de musique, plus de fans… C’est vraiment une expérience formidable parce que je fais des choses géniales. C’est la troisième fois que je viens à Paris cette année, je voyage à travers le monde. Et je grandis en tant que personne et en tant qu’artiste tous les jours.

Comment tu te prépares pour ta tournée ? Tu veux faire quelque chose de spécial sur scène ? 

C’est ma première tournée aux États-Unis où je suis en tête d’affiche. J’ai déjà fait une tournée en Europe. Je vais me préparer jusqu’à ce que je puisse donner aux fans toute l’énergie que j’ai pour que non seulement ils s’amusent mais qu’ils puissent aussi apprécier un super show.

Après avoir commencé par faire des mashups, tu as décidé d’écrire tes propres chansons. C’est ce que tu as toujours voulu faire ? 

J’ai toujours fait de la musique. Quand j’ai commencé à faire des reprises, je faisais déjà mes propres morceaux. Il n’y a rien de mieux que de sortir des chansons originales, même si c’est très cool de faire des reprises. Chaque chanson devient de plus en plus personnelle et j’ai l’impression que les fans peuvent mieux me connaître grâce à ça.

Qu’est-ce qui t’a poussé à faire de la musique ? 

Je pense que ça a commencé grâce à ma famille et à la musique que j’écoutais en grandissant. Il y a eu plusieurs éléments qui ont fait que j’ai développé cette passion comme apprendre la musique à l’école ou avoir des amis qui faisaient de la musique.

Qu’est-ce que tu écoutais comme musique en grandissant ? 

J’écoutais du reggae, du rock, du r’n’b… La première fois que j’ai écouté Maroon 5 par exemple je me suis dit que c’était vraiment très cool alors que je n’écoutais pas forcément ce genre de musique.

Tu as joué dans une websérie. Est-ce que le métier d’acteur t’intéresse ?

J’ai toujours aimé les artistes qui font plusieurs choses et qui ne sont pas juste chanteurs, compositeurs ou auteurs… Je pense à Justin Timberlake ou Harry Connick Jr qui jouent aussi dans des films. Dans le futur, j’aimerais beaucoup étendre ce que je fais. Si quelqu’un me propose de jouer dans son film, je me dirais pourquoi pas. Mais ma première passion est la musique et ça restera la musique.

L’année dernière, tu as collaboré avec le DJ français Feder sur la chanson « Lordly ». Tu peux m’en dire plus sur cette collaboration ? 

C’était un peu fou. C’était au moment où ça commençait à vraiment bouger pour moi. Mon manager m’a appelé et m’a dit qu’un DJ français voulait que je chante sur son morceau. J’ai adoré le titre et j’ai accepté.

Si tu pouvais travailler avec n’importe quel artiste dans le monde, tu choisirais qui ?  

Si je devais faire une collaboration avec quelqu’un, je dirais Kendrick Lamar. J’adore Pharrell Williams aussi. Beyoncé, ce serait fou. C’est même trop fou pour le dire (rires).

Tu as commencé à faire tes mashups il y a 4 ou 5 ans. Comment tu décrirais ton évolution ? 

Je pense que la principale évolution c’est que j’arrive toujours à m’amuser autant en faisant ce que je fais. C’était mon principal objectif avec ma chaîne YouTube. J’ai aussi appris à mieux jouer de la guitare, à faire des vidéos, à produire…

Selon toi, quelle est la chose la plus importante que tu as apprise ? 

Je pense que c’est de réussir à trouver comment être heureux. J’ai appris ça il y a peu de temps. C’est quelque chose avec laquelle je lutte en tant qu’être humain. Faire des vidéos avec des millions de vues, avoir des millions de followers… c’est super mais le bonheur ne va pas arriver juste en regardant ça. Il faut trouver ce qui nous rend vraiment heureux et pour moi c’est faire de la musique et m’amuser en la faisant. Il faut aussi réussir à mettre de côté les haters, les journées qui se passent mal, etc. pour réaliser que ces choses n’ont pas d’importance.

Qu’est-ce que tu dirais à un jeune artiste qui souhaite être reconnu, qui commence tout juste sa carrière comme toi ? 

Le plus important c’est de s’amuser, de profiter. Chacun veut quelque chose. Un Grammy, un million de followers, signer avec une maison de disques… Mais on oublie qu’il y a un processus pour avoir ça. On fait quelque chose pour avoir l’expérience de l’avoir fait. Tout le monde veut être à Paris mais tout le monde déteste le vol en avion pour y arriver. Et tu dois réussir à aimer ce vol.

Est-ce que tu prévois de sortir un album ? 

Je vais être honnête, je ne sais pas. Je n’ai sorti que trois singles cette année mais il y a beaucoup d’autres morceaux, au moins une centaine. Mais je veux d’abord être sûr que tous les titres que je sors sont parfaits. « Work in the Middle » était un moyen pour moi de dire que je ne faisais pas seulement des reprises. Avec « Question » et « Does it Feel Like Falling », j’ai montré que je pouvais sortir des choses encore plus personnelles. Que ce soit un EP, un album ou plus de singles, il y aura définitivement des nouveaux titres qui vont sortir très très vite.


Plus d’infos sur Alex Aiono ici