Vendredi, ou plutôt samedi matin très tôt, le MaMA Festival a fermé ses portes et le calme est revenu sur le 18ème arrondissement. Après trois jours de conférences, concerts, showcases et autres évènements musicaux, c’est une édition clairement réussie qui s’est terminée. Plus de 5620 professionnels, et presque le même nombre de pass public délivrés pour plus de 180 concerts dans pas moins de 16 salles et lieux atypiques du quartier.

Alors oui, le MaMA est toujours un évènement un peu particulier puisque majoritairement constitué de professionnels et de médias, rendant l’ambiance parfois un peu difficile pour les artistes qui, eux, donnent tout sur la scène. Mais disons-le, l’évènement est justement l’occasion parfaite pour découvrir et apprivoiser les talents de demain, ceux qui feront l’actualités musicales des prochaines années.

Et si aujourd’hui on ne parle pas de tous les concerts, on pense fort aux artistes qui nous fait rire, danser, pleurer, crier pendant ces trois jours de musique et ce qu’elle a de meilleure: sa diversité.

Alors en avant la musique et notre sélection des meilleurs concerts du MaMA.

 

LE PLUS PROMETTEUR

Royaume

/ Découvrir le duo /

C’est dans un nouveau lieu, le Théâtre du Lycée J. Decour qu’on a découvert en live Royaume. Malgré une acoustique légèrement trouble, Yumi et Moon Boy nous ont livré des ondes électro-pop efficaces et entrainantes. Repéré grâce à leur titre  Blue Asphalt  apparu sur la compilation du label Opening Light Musique en 2015, le duo est revenu sur le devant de la scène en cette fin d’année avec le titre (et clip)  If We , dénonçant les stéréotypes dans lesquels la société baigne encore.  Et si le live doit encore un peu se roder, nul doute qu’on n’est pas prêt d’arrêter d’entendre parler des deux complices.


LE PLUS ÉMOUVANT

Novo Amor 

/ Découvrir l’artiste / 

C’est après être resté à la porte du Backstage By The Mill pour le concert d’Eddy De Pretto (complet), qu’on s’est tourné vers Les Trois Baudets pour venir découvrir sur scène Novo Amor, de son vrai nom Ali Lacey. Douceur galloise, la musique de l’artiste nous a transporté bien loin de la salle parisienne, faisant voyager notre esprit à travers d’autres contrées. Beautés époustouflantes, expérimentations sonores délicieuses, les qualitatifs ne manquent pas pour désigner ses créations. On en est sorti des étoiles dans les yeux et un esprit apaisé, comme après un incroyable voyage à travers les émotions.


LE PLUS QUALIBRÉ

Alb.

/ Découvrir le duo /

Scénographie travaillée, présence scénique calibrée, c’est à un véritable show auquel on a assisté lors du live du duo français Alb. Et si Clément Daquin et Raphaël Jeanne nous avaient déjà séduit avec leur second album intitulé DEUX quelques semaines auparavant, autant vous dire qu’ils ont fini de nous conquérir lors de leur passage à La Cigale pour cette édition 2017 du MaMA. Détonnant, coloré et parfaitement tenu, le concert est clairement l’un des meilleurs moments de ces trois jours tant le duo a donné à son public. On a déjà hâte de les revoir en live !


LE PLUS SINGULIER

Zaza Fournier

/ Découvrir l’artiste /

Théâtre de l’Atalante. 21h50. Ainsi a commencé Le Déluge au MaMA Festival. Formation féminine brillante, décalée et novatrice menée par Zaza Fournier, ce projet musical à la particularité de proposer le live avant l’album. À travers des histoires sonores où les monstres intérieurs se déchainent et s’embrasent, l’artiste et ses deux acolytes nous plongent dans un univers poétique et empreint de folie. Atypique, singulier, on conseille vivement aux plus curieux d’entre vous d’aller voir ce spectacle lors de son exploitation à L’Etoile du Nord.


LE PLUS COOL

DDM Recordings 

/ Découvrir le label /

On l’a déjà dit et on signe une nouvelle fois. Ce n’est pas avec un mais bien trois concerts que le label de Dealer de Musique nous a fait vibré lors de la soirée du jeudi à la Chaufferie du Moulin Rouge. Blow, Seth XVI et Inclose se sont succédés dans cette petite salle qui a très vite monté en température. Mais on ne va pas rabâcher, on vous propose plutôt d’aller découvrir ce moment musical plus en détails juste ici.


LE PLUS DANSANT

Leska

/ Découvrir le duo /

C’est lors des Transmusicales de l’année dernière qu’on avait eu la chance de découvrir pour la première fois Leska, formé par les producteurs Douchka et Les Gordon. Et autant vous dire qu’un an plus tard, les deux compères n’ont rien perdu de leur fougue et de leur talent. Explosif et dansant, c’est à un set physique et communicatif qu’ils se sont livrés pendant presque une heure à la Machine du Moulin Rouge. Présentant les titres de leur tout premier EP commun Circles , les deux amis ont transpiré et nous avec eux tant l’énergie et les bonnes ondes étaient palpables.