Le plastique est sans aucun doute l’un des plus grands fléaux du 21ème siècle pour la planète. Si vous n’êtes pas d’accord demandez à nos amis les dauphins par exemple.

Et si on supprimait les emballages en plastique ? Plus facile à dire qu’à faire vous en conviendrez, en particulier pour les bouteilles. C’est sans compter sur Ooho, la bouteille d’eau … sans bouteille ! C’est en fait une sorte de bille, et le film qui entoure l’eau est fait à base de plantes et d’algues marines, comestibles !

Thirst quenching Ooho!

Une publication partagée par Ooho! (@oohowater) le

Le plastique aussi utile soit-il est extrêmement polluant, que ce soit pour le produire ou après sa courte existence. Le plus souvent laissé à l’abandon il fait un mal terrible à la nature et met énormément de temps à disparaitre. Conscient du problème, le Skipping Rocks Lab a voulu créer un moyen de conserver les avantages des bouteilles en plastique mais sans ses inconvénients pour la nature. Ainsi naquit Ooho, ce film végétal capable de contenir de l’eau. Biodégradable en 4 à 6 semaines (tout comme la peau d’un fruit), comestible, pouvant être coloré (et avec du goût), il possède une durée de vie certes moins longue qu’une bouteille mais un impact sur l’environnement bien moindre.

Et puis s’il fallait encore vous persuader de son utilité, sachez qu’il faut 5 fois moins de CO2 et 9 fois moins d’énergie que pour une bouteille classique sont utilisés pour produire cette petite bulle d’innovation.

Toujours pas convaincu ? Alors il ne vous reste plus qu’à savoir que tout cela est moins cher à produire que le plastique… donc sûrement moins cher à l’achat !

© Skipping Rocks Lab

Outre cet aspect ecofriendly on tient là une innovation pour le moins atypique et qui éveille forcément la curiosité. Disponible pour l’instant seulement sur les festivals et les événements sportifs, il va encore falloir attendre un petit peu pour voir ces bouteilles 2.0 rentrer dans notre quotidien.

Vous allez donc enfin pouvoir manger de l’eau sans que l’on vous rétorque que « l’eau ça se boit, ça se mange pas ! ».


Pour plus d’infos c’est ici